Rumeurs
Officiel

Maroc : Le sacré coup de pression de Regragui à El Aynaoui

Walid Regragui avait un message à faire passer
Publié le par Clément Vales Icon Sport

En marge du match amical entre le Maroc et la Mauritanie ce mardi, le sélectionneur Walid Regragui n’est pas passé par quatre chemins au moment d'évoqer le cas de Neil El Aynaoui (RC Lens), toujours courtisé pour jouer définitivement avec les Lions de l'Atlas.

Malgré une élimination précoce en huitièmes de finale lors de la dernière CAN, le Maroc cherche toujours à capitaliser sur son parcours lors du dernier mondial pour construire son avenir. Alors que la prochaine Coupe d'Afrique des Nations, ainsi qu'une partie de la Coupe du Monde 2030, se dérouleront sur son sol, les Lions de l'Atlas ont récemment renforcé leurs rangs avec l'arrivée de bi-nationaux. Eliesse Ben Seghir, Chadi Riad ou encore Brahim Diaz, dont le choix de tirer un trait définitif sur la Roja a été largement commenté en Espagne, ont récemment rejoint la bande à Achraf Hakimi.

Neil El Aynaoui indécis pour rejoindre le Maroc

Lors du rassemblement du mois de mars, la venue des trois nouveaux internationaux aurait pu être complétée par celle d'un autre joueur tiraillé entre deux nations, Neil El Aynaoui. Le natif de Nancy réalise jusqu'ici une belle première saison en Ligue 1 avec le RC Lens. Le milieu de terrain de 22 ans, qui possède la double nationalité franco-marocaine, est actuellement en phase de réflexion concernant sa carrière internationale. Mais, cette période d'indécision commence à éprouver la patience du sélectionneur, Walid Regragui.

Regragui met la pression sur El Aynaoui

Présent en conférence de presse à quelques heures du match amical contre la Mauritanie, le coach de 48 ans avait un message à faire passer : "Neil El Aynaoui réfléchit, il a une priorité avec son club. C'était prévu qu'il fasse partie de l'aventure pour la Coupe d'Afrique, mais nous l'avons laissé à sa demande. Cet appel a encore pris du temps, mais comme je l'ai toujours dit, à un moment donné, il faudra se décider. Aujourd'hui, le problème ne vient pas de nous, mais du joueur. (...) À un moment donné, il faudra prendre des décisions. S'il ne les prend pas, je les prendrai à sa place, mais nous n'attendrons pas longtemps."

Si ce n'est pas un ultimatum, ça y ressemble, alors que Neil El Aynaoui a déjà répondu à l'appel des U23 marocains en septembre dernier. Pour rappel, le Maroc partagera l'affiche du tournoi olympique des JO, dans un groupe composé de l'Argentine, de l'Ukraine et d'une nation asiatique qui reste encore à définir. Avec ou sans El Aynaoui ? Réponse à la fin du mois de juillet.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales