Livescores Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Lokomotiv Moscou-OM (1-1) : les tops et flops

OM-1609
Publié le 16/09 par Maxence Venot Icon Sport

A Moscou, l’OM, dominant, a été accroché par le Lokomotiv, pourtant réduit à dix. Ünder et Anjorin sont les buteurs du jour. Retrouvez nos tops et flops de la rencontre.

Les tops

Ünder, encore buteur

En forme depuis le début de saison (3 buts en 4 matches de Ligue 1), Cengiz Ünder a confirmé ce soir pour son premier match de Ligue Europa avec l’OM. L’international turc a beaucoup tenté, notamment en centrant dix fois, et ses accélérations ont déstabilisé les défenseurs russes. L’ancien romain a d’ailleurs obtenu et marqué un penalty, seul but marseillais de la rencontre.

Guendouzi, plus offensif

Aligné en 9 et demi derrière Amine Harit, Mattéo Guendouzi a été très influent offensivement pour l’Olympique de Marseille ce soir. Ses deux frappes cadrées (10’ et 28’) ont obligé Guilherme à se déployer et ses incursions dans la défense adverse ont fait mal aux défenseurs moscovites. Match intéressant pour le milieu de terrain dans ce rôle plus offensif.

L’état d’esprit marseillais

S’ils se sont relâchés sur la seule occasion russe de la seconde période amenant le but égalisateur (voir ci-dessous), les joueurs marseillais ont globalement été séduisants ce soir. Les hommes de Jorge Sampaoli ont été intelligents dans leurs placements, ont récupéré des ballons hauts, ont toujours pressé le porteur du ballon et ont facilité le travail des trois défenseurs, qui n’ont finalement pas eu grand chose à faire. Ce match nul est clairement mal payé pour les Phocéens.

Les flops

Dieng, inefficace

Bien que ce ne soit pas le seul, Bamba Dieng a manqué d’efficacité ce soir. Le jeune olympien a tiré quatre fois vers le but adverse sans cadrer. A la 64’, sur un centre fort d’Ünder devant le but de Guilherme, le Sénégalais n’y a pas cru et a été trop court pour couper la trajectoire. Un manque de tranchant coûtant cher au coup de sifflet final puisque l’OM a concédé le match nul à Moscou alors que Dieng et ses coéquipiers ont tiré 19 fois au total.

Le manque de concentration à la dernière minute

Si l’état d’esprit et la prestation des Marseillais est à souligner (voir ci-dessus), le manque de concentration sur la seule occasion de la seconde période et la deuxième en 90 minutes des joueurs moscovites est à relever. Solides jusqu’ici, les défenseurs, attentistes devant la frappe d’Anjorin amenant le but, ont laissé une brèche qui ne pardonne pas à ce niveau-là.