Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Lille-Séville (0-0) : les tops et flops

diego-carlos-et-burak-yilmaz
Publié le 20/10 par Maxence Venot Icon Sport

Au Stade Pierre Mauroy, le LOSC, très timide, a réussi à accrocher le FC Séville, maladroit devant (0-0). Retrouvez les tops et flops de la rencontre.

Les tops

Grbic, déterminant en 1re MT

Sans lui, le résultat aurait été bien différent. Parfois maladroit au pied, à l’image de sa relance interceptée par Rafa Mir (20’), le portier lillois s’est tout de même montré décisif avec cinq parades face aux attaquants sévillans, dont quatre lors du premier acte.

Diego Carlos la muraille

Même si les Lillois n’ont pas beaucoup inquiété l’arrière-garde andalouse, Diego Carlos a été d’une grande solidité ce soir. Avec sept ballons récupérés, quatre dégagements et deux tirs adverses bloqués, l’international brésilien n’a laissé aucune chance aux attaquants du LOSC de briller. Le défenseur central est aussi celui qui a touché le plus de ballons (106) dans cette rencontre.

Les flops

Suso et Ocampos ont manqué de tranchant

Si toutes les occasions andalouses sont passées par eux, les deux ailiers ont pêché dans le dernier geste et dans les vingt-cinq derniers mètres adverses. À eux-deux, ils ont centré sept fois sans en réussir un seul et ont tiré sept fois, en ont cadré trois mais ne sont jamais parvenus à tromper Grbic.

Yilmaz, à contre-sens

Véritable détonateur la saison passée, l’international turc a plus de mal cette saison. Et surtout dans le jeu. Peu mobile, Burak Yilmaz n’a pas fait les appels ou les combinaisons nécessaires dans les derniers mètres sévillans. Sur cinq tirs, l’ancien joueur de Besiktas n’a cadré qu’une seule fois et a surtout été signalé à quatre reprises en position de hors-jeu ce soir. Au total, cette saison, il l’a été douze fois et donc plus que tout autre joueur dans la compétition.

Bamba peu inspiré

Avec la non-titularisation d’Ikoné, Bamba devait se présenter, ce soir, comme le leader technique du LOSC. Pourtant, sur la pelouse, l'ailier n’a rien apporté. Sur son côté gauche, l’international espoir français n’a pas fait de différence face à l’expérimenté Jesus Navas et n’a tiré qu’une seule fois au but. Pire encore, l’ancien Stéphanois a perdu 18 ballons.