Le Barça propose 3 joueurs pour Neymar, le PSG pas chaud

Publié le 12/07 par Fabien Borne - Édité le 12/07

Le Barça propose 3 joueurs pour Neymar, le PSG pas chaud

Comme évoqué en Catalogne ces derniers jours, le Barça ne compte pas dépenser le moindre euro pour récupérer Neymar selon le magazine allemand SportBild. L'idée du club catalan serait en effet de proposer un troc de joueurs au PSG, pas chaud pour cette formule.

300 millions d'euros cash. Du cash plus Coutinho. Du cash plus un ou deux joueurs. Depuis plusieurs semaines, on entend tout et n'importe quoi sur le deal Neymar et la possible structure de son retour au Barça. Depuis quelques jours, et alors que le Barça va payer 120 M€ pour Griezmann ce vendredi, la presse catalane assure que le Barça ne compte pas dépenser le moindre euro pour s'offrir le Brésilien et va tenter d'inclure plusieurs joueurs dans le deal.

3 joueurs sans cash = Neymar ?

Une tendance confirmée par le magazine allemand SportBild, qui explique que le Barça a proposé au PSG de récupérer trois joueurs parmi Coutinho, Dembélé, Umtiti et Semedo. Un milieu offensif, un ailier, un défenseur central et un latéral droit donc. Problème, le PSG n'est pas du tout chaud pour cette formule, bien que plusieurs joueurs de cette liste pourraient être intéressants, en plus d'une somme en cash par exemple.

Mais récupérer trois de ces quatre joueurs en échange de Neymar voudrait aussi dire payer trois gros salaires au lieu d'un énorme salaire et le PSG ne ferait pas spécialement d'économie salariale dans l'affaire. Par conséquent, SportBild assure que Paris ne compte pas accepter cette formule. Le Barça va donc devoir trouver autre chose s'il souhaite vraiment aller au bout de cette histoire.

A noter que le feuilleton pourrait prendre bientôt une autre tournure puisque Neymar a enregistré hier une interview à une télé brésilienne. Interview qui sera diffusée en début d'après-midi. Selon RMC, le joueur a toutefois peu évoquer la question de son avenir durant cet entretien, plutôt axé sur ses ennuis judiciaires actuels.