L'Atlético se fâche et convoque Griezmann à l'entraînement

L'Atlético se fâche et convoque Griezmann à l'entraînement

L'Atlético Madrid a publié un long communiqué vendredi soir pour tacler le Barça et Antoine Griezmann, accusés de s'être entendus depuis des mois dans le dos du club madrilène. Le Français a même été convoqué ce dimanche à l'entraînement de l'Atlético.

La date du 1er juillet passée, tout le monde pensait que le transfert d'Antoine Griezmann au Barça allait être rapidement officialisé puisque sa clause libératoire est passée de 200 à 120 millions d'euros à cette date. Problème, l'Atlético Madrid n'a pas apprécié d'apprendre que son joueur s'était entendu avec le club catalan depuis mars dernier, ni le fait que le Barça, lors d'une réunion tenue cette semaine, ait demandé à reporter le paiement de la clause du Français (ou à la payer en plusieurs fois selon certains). "Un manque de respect envers le club", a pesté l'Atlético dans un long communiqué vendredi soir, que nous vous avons traduit ci-dessous.

"Le 14 mai dernier, Antoine Griezmann a communiqué à Miguel Ángel Gil, Diego Pablo Simeone et Andrea Berta sa décision de quitter le club à la fin de la saison. Dans les jours qui ont suivi cette rencontre, l'Atlético Madrid a appris que le FC Barcelone et le joueur avaient trouvé un accord en mars dernier, plus concrètement dans les jours qui ont suivi le match retour de Ligue des champions contre la Juventus, et qu'ils avaient négocié les termes de l'accord depuis la mi-février.

Concernant la déclaration du président Bartomeu réalisée aujourd'hui (vendredi), nous confirmons qu'une réunion a eu lieu hier (jeudi) entre Miguel Ángel Gil et le CEO du FC Barcelone, Oscar Grau, sur demande du Barça, et que lors de cette réunion, monsieur Grau a fait part de son intention de demander le report du paiement de la clause d'Antoine Griezmann, qui est passée de 200 à 120 millions d'euros au 1er juillet.

"Le Barça et Griezmann ont manqué de respect à l'Atlético"

Evidemment, la réponse de l'Atlético a été négative, étant donné que tant le FC Barcelone que le joueur ont manqué de respect envers l'Atlético Madrid et tous ses supporters. En conséquence de tout cela, l'Atlético Madrid a demandé ce jour au joueur, à sa soeur qui est son agent et à son avocat, qu'Antoine Griezmann, en vertu de ses obligations contractuelles avec notre club, se présente dimanche prochain aux installations du club afin de commencer la pré-saison avec le reste de ses coéquipiers.

A travers ce communiqué, l'Atlético Madrid veut exprimer son plus grand rejet envers le comportement des deux parties, surtout du FC Barcelone, qui a poussé le joueur à vouloir rompre son engagement contractuel avec l'Atlético Madrid à un moment de la saison où le club jouait non seulement son tour de Ligue des champions face à la Juventus, mais aussi la Liga face au même FC Barcelone. Ce que nous considérons comme une violation de la période protégée de négociations avec les joueurs et une altération des normes basiques qui régissent l'intégrité de toute compétition sportive, en plus de supposer un énorme préjudice pour notre club et ses millions de supporters."

Sans surprise, ce communiqué incendiaire de l'Atlético a mis le feu à la presse espagnole et internationale. Pas de quoi pour autant remettre en question le transfert du Français a priori, sachant que l'Atlético a déjà dépensé 126 millions sur son successeur João Felix, qui a en plus récupéré son numéro 7.

Selon le quotidien AS notamment, le Barça a toujours l'ambition de recruter Griezmann et aimerait le faire la semaine prochaine au plus tard. Le communiqué de l'Atlético est surtout vu en Espagne comme une manière pour le club madrilène de se faire respecter publiquement et aussi d'inviter le Barça à payer la clause de Griezmann tout de suite, et pas plus tard comme il a tenté de le faire.