Rumeurs
Officiel

FFF : 5 entraineurs pour remplacer Hervé Renard après les Jeux Olympiques

Hervé Renard va quitter les Bleues après les JO
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Arrivé à la tête des Bleues il y a tout juste un an, Hervé Renard a annoncé cette semaine son intention de quitter son poste de sélectionneur à l’issue des Jeux Olympiques de Paris 2024. Quels profils se dégagent pour prendre la suite ? Voici cinq noms qui pourraient être amenés à reprendre le flambeau.

"J’ai annoncé à la Fédération que je ne continuerai pas. Je suis en fin de contrat le 31 août, et je vais retourner dans le football masculin", a indiqué Hervé Renard mercredi, en marge des tirages au sort des tournois de football des prochains JO. Cette annonce est venue confirmer les propos du président de la Fédération Française de Football, Philippe Diallo, publiés quelques heures plus tôt dans les colonnes du Figaro, faisant état du désir du technicien de 55 ans "d’aller au bout de sa mission et de ne pas la poursuivre".

Pour prendre la relève, plusieurs profils déjà envisagés au moment où se décidait la succession de Corinne Diacre en mars 2023 devraient revenir sur le bureau des membres du COMEX de la FFF.

Sonia Bompastor

En charge des féminines de l’Olympique Lyonnais depuis 2021, le dossier Sonia Bompastor sera forcément amené à être débattu. À moins que la coach de 43 ne rejoigne Londres dans les prochaines heures, où les Blues de Chelsea en ont fait leur priorité pour succéder à Emma Hayes. Le cas échéant, sa non-venue à la tête de la sélection française sera actée. L’ancienne latérale gauche ou milieu de terrain aux 156 capes tricolores s'est forgée une belle réputation, poursuivant dans la lignée de ses prédécesseurs à la tête des Fenottes : un doublé Ligue des Champions - championnat en 2022, et un nouveau titre national l’année suivante. Un trophée que les Lyonnaises sont sur le point de glaner pour la 17ème fois cette saison, tandis qu’elles sont en ballotage favorable en Coupe d’Europe après s’être imposées en quart de finale aller de LDC sur la pelouse de Benfica (1-2).

Sandrine Soubeyrand

La détentrice du record du nombre de sélections (198) en Bleues a rapidement basculé dans une carrière de coach, une fois les crampons raccrochés en 2014. Déjà passée par les arcanes de la Fédération lorsqu’elle s’occupait de l'équipe de France féminine U17, Sandrine Soubeyrand se fait désormais un nom pour son travail réalisé au Paris FC. Sous sa houlette cette saison, le club francilien a disputé pour la première fois de son histoire la phase de poules de la Ligue des Champions. Une issue positive dans ce dossier pourrait, toutefois, s'avérer difficile à obtenir, son club bloquant d'éventuelles négociations avec les décideurs du football français pour la libérer de son contrat.

Patrice Lair

Libre depuis son éviction, cette semaine, de son poste d’entraîneur de l’équipe féminine des Girondins de Bordeaux en raison d’une "attitude critique en public vis-à-vis de la direction du club", Patrice Lair est sur le marché. Ses différents passages au sein des bancs français les plus prestigieux du football féminin (Montpellier, Lyon, PSG) lui ont permis de se constituer un solide bagage. Une expérience comme sélectionneur pour couronner le parcours ?

Éric Blahic

Éric Blahic, qui a précédemment travaillé au sein de la Direction Technique Nationale (DTN), est actuellement dans le staff d'Hervé Renard en qualité d’adjoint. Après avoir été le bras droit successivement de Francis Smerecki, Guy Lacombe, Victor Zvunka, le technicien de 58 ans a longtemps officié aux côtés de Jocelyn Gourvennec durant la dernière décennie passée. Sa première expérience dans le football féminin remonte à 2020 lorsque Corinne Diacre a fait appel à ses services pour l’intégrer dans son staff. Le choix d’une promotion accordée à Éric Blahic constituerait la solution interne au sein de la FFF.

Hervé Renard

Se queda ? Tandis qu’Hervé Renard a révélé son intention de quitter son poste après les JO, l’ancien sélectionneur de l’Arabie Saoudite a vu le vice-président de la FFF, Jean-Michel Aulas, réagir dans la presse. Auprès de L’Équipe, l’ancien boss de l’OL a signifié croire en sa capacité de persuasion pour changer la décision. "Il n'y a pas d'urgence. Et avec Hervé, tout n'est pas joué à l'instant T, même si c'est la tendance. Peut-être que l'on va trouver les bons mots d'ici là pour qu'Hervé reste. On ne va pas se précipiter alors qu'il n'y a pas péril en la demeure. (...) Il y a toujours de l'espoir quand je m'occupe des sujets", a commenté JMA. Son influence sera-t-elle suffisante pour inverser la tendance ?


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales