Rumeurs
Officiel

Euro 2024 : Antoine Griezmann envoie un message à Didier Deschamps

Griezmann-Grèce-France-jpg
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Le leader technique des Bleus n’a pas mâché ses mots sur les choix tactiques de Didier Deschamps lors de la rencontre face à l‘Autriche.

L’équipe de France est entrée dans son Euro 2024 de la meilleure des manières avec une (courte) victoire contre l’Autriche (1-0) lors de son match d’ouverture. Si le score peut sembler peu flatteur pour une telle équipe de France, il faut admettre que ce résultat ne représente pas de fort belle manière la domination qu’ont exercé les Bleus durant tout le match. Solide au milieu de terrain avec un duo Rabiot - Kanté touché par la grâce, cette paire a aussi fait un peu d’ombre à un Antoine Griezmann moins en vue qu’à l’accoutumée. S’il ne réalise pas un mauvais match, le joueur de l'Atlético de Madrid n’a clairement pas afficher sa meilleure prestation sous le maillot bleu comme il l’a lui-même reconnu en conférence de presse ce jeudi. Le vice-capitaine des Bleus a d’ailleurs mis cette « contre performance » sur le dos du positionnement que Didier Deschamps lui a demandé de tenir.

« Ce n’est pas un match où j’ai été très bon »

« Oui, j’ai touché un peu moins de ballons que d’habitude. J’essaie de trouver les espaces. J’étais moins dans le cœur du jeu mais j’avais la sensation que l’on avait pas besoin de moi aussi-bas. J’ai essayé d’être dans une zone qui me permettait de faire le lien avec les attaquants. Ce n’est pas un match où j’ai été très bon. On a un match demain, et j’espère toucher un peu plus de ballons. Non, je ne suis pas frustré [sourire]. C’est vrai que j’ai touché moins de ballons mais j’ai failli marquer, donc voilà. Je vais très bien. Le match contre l’Autriche a été très dur physiquement. Mais comme ça on est entrés dans la compétition et on est prêts à aller de l’avant ! »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré