Rumeurs
Officiel

Équipe de France (F) : Amandine Henry revient sur son choix de rejoindre Lille

Henry-EDF-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Prêté à Lille durant la trêve américaine (jusqu’au mois de mars), Amandine Henry a défendu son choix à l’occasion d’un long entretien accordé à nos confrères du journal L’Équipe. 

Joueuse cadre de l'Équipe de France féminine, Amandine Henry s’apprête à disputer la sixième et dernière journée de la Ligue des Nations face au Portugal (mardi, 19h15). Une rencontre dénuée de tout enjeu, les Bleues étant déjà qualifiées pour le Final Four qui se déroulera en février prochain. En marge de cette rencontre, l’ancienne joueuse de l’Olympique Lyonnais s’est longuement confiée à nos confrères du journal L’Équipe. L’occasion pour elle de revenir sur sa dépression, son statut avec les Tricolores mais aussi son choix étonnant de rejoindre Lille durant la trêve américaine (jusqu’au mois de mars). Une décision qu’elle a tenu à expliquer.  

"Mon père était fou de joie, le LOSC est le club de cœur de la famille"

“Ça a été un choix naturel, même si ça a pu choquer (rires). J'avais aussi la possibilité d'aller en Australie, mais au niveau des trajets c'était vraiment trop galère. Je me suis rabattue sur l'Europe et le président (Olivier) Létang a été hyperréactif. C'était une double chance : me maintenir en forme après avoir retrouvé l'intensité du Championnat américain (quarts de finale de play-offs) et être au plus près de mes proches. Mon père était fou de joie, le LOSC est le club de cœur de la famille” explique l’internationale française avant de faire part de son excitation à l’idée de jouer le maintien, un challenge différent par rapport à ces dernières expériences. “Je n'ai joué que dans de très grands clubs, à courir après les trophées. Je trouvais ça intéressant de jouer le maintien, de relever ce nouveau challenge. J'ai hâte d'être à début janvier pour débuter.”


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya