Rumeurs
Officiel

Equipe de France : Deschamps, Coman et Rami volent au secours de Pogba

deschamps pogba france
Publié le par Fabien Borne Icon Sport

Contrôlé positif à la testostérone et suspendu provisoirement par l'agence italienne antidopage, Paul Pogba a reçu le soutien public de Didier Deschamps, Kingsley Coman et Adil Rami mardi soir après la défaite de l'équipe de France face à l'Allemagne.

Comme si ses derniers mois n'avaient pas été assez chaotiques, Paul Pogba a été contrôlé positif à la testostérone le 20 août dernier en marge du match entre l'Udinese et la Juventus Turin. Lundi, l'agence italienne antidopage a annoncé sa suspension à titre conservatoire dans l'attente d'une contre-expertise et l'annonce a fait l'effet d'une bombe dans le milieu du football.

Selon les premières informations venues d'Italie et de La Gazzetta dello Sport, le test positif de Paul Pogba à la testostérone découlerait de la prise d’un complément alimentaire acheté aux Etats-Unis et conseillé par un ami médecin basé à Miami. La Juventus Turin n’aurait pas été prévenue en amont, pas plus que le staff médical du club italien. Pogba aurait d'ailleurs reconnu devant les médecins de la Juve avoir pris des substances sans leur accord.

Si cette version se confirme, Paul Pogba devra prouver qu'il n'a pas pris ce complément alimentaire dans l'intention de se doper. Il s'expose toutefois à une grosse sanction, allant de quelques mois à quatre ans de suspension, ainsi qu'à une rupture de son contrat turinois. Une tuile de plus pour un joueur handicapé par les blessures depuis un an et embourbé dans une sombre affaire d'extorsion de fonds dans laquelle il est victime.

Deschamps ne peut pas imaginer que Pogba se soit volontairement dopé

Après la défaite de l'équipe de France face à l'Allemagne, mardi soir en amical, plusieurs voix tricolores se sont élevées pour défendre le champion du monde 2018, notamment celle de Didier Deschamps, qui s'est exprimé sur cette nouvelle affaire Pogba au micro de TF1 : "Je suis évidemment très surpris. Je n'ai pas les éléments. Il y a tellement de choses qui s'accumulent et lui tombent dessus. C'est difficile. J'ai échangé avec lui en message. J'aurai le temps de parler plus avec lui dans les jours qui viennent, pour avoir un peu plus d'éléments", a réagi le sélectionneur tricolore.

Didier Deschamps ne peut croire en tout cas que son joueur se soit volontairement dopé : "Je ne peux pas imaginer ça, le connaissant par rapport à tout ce qu'il a dans la tête. Je me rappelle encore de certaines discussions avec lui sur le vaccin et le Covic. Mais la substance, elle y est, à moins d'une contre-expertise qui prouve le contraire. Il faut savoir le pourquoi du comment. Je ne pense pas que lui-même sache malheureusement. Il faudra un peu de temps. C'est dur pour lui. Je l'ai toujours soutenu. C'est un fait négatif de plus pour lui."

Coman : "Pogba fait partie de la famille"

Titulaire face à l'Allemagne et proche de Pogba, Kingsley Coman a aussi réagi en zone mixte mardi soir et a tenu à défendre la Pioche : "On soutient tous Paul. C'est un ami très proche, un ami de l'équipe. Il fait partie de la famille. On n'en sait pas davantage. Il faudra surveiller, mais on connaît Paul. Si quelque chose est arrivée, c'est inconsciemment, sans le faire exprès. On est de tout cœur avec lui", a lâché l'ailier du Bayern Munich en zone mixte, dans des propos rapportés par RMC Sport.

D'autres joueurs passés en zone mixte ont préféré botter en toucher sur le sujet. Selon L'Equipe, la nouvelle du contrôle positif de Pogba a en tout cas secoué le vestiaire des Bleus lundi. Certains joueurs étaient même très marqués, comme Coman, Adrien Rabiot ou encore Antoine Griezmann, tous très proches du milieu de terrain de la Juventus. 

Le vestiaire des Bleus secoué, Rami solidaire

Deux sentiments prédominaient chez les Bleus ces dernières heures. Le premier : personne n'ose croire que Pogba ait volontairement pris des produits dopants et beaucoup ont pensé à Mamadou Sakho, accusé lui aussi de dopage en 2016 avant d'être finalement blanchi. Il y avait aussi un sentiment de gâchis dans l'entourage des Bleus concernant le virage que prend la carrière de Pogba ces derniers mois.

Sacré champion du monde en 2018, Adil Rami est aussi sorti du silence dans les colonnes de L'Equipe pour apporter son soutien à son ancien partenaire : "C'est quelqu'un de bien. Et quand je vois ça, je ne l'accuse pas lui directement. Je sais que tout le monde a tendance à l'accuser mais moi non, car on est vraiment entourés de beaucoup de monde, préparateurs physiques, nutritionnistes... Aujourd'hui, moi, perso, je ne panique pas pour lui, j'attends de voir la suite du problème. En tout cas, la chose que je me dis, et je suis quasiment sûr, c'est que ça ne vient pas de lui."


Fondateur du site Daily Mercato en 2015 avec mon frère. Passionné de football depuis enfant et passé par plusieurs grands médias en ligne avant de lancer mon propre site dédié à l'actualité du foot et du mercato.

Photo de Fabien Borne