Rumeurs
Officiel

EdF : la réponse cash de Saliba à Faes (Belgique)

William Saliba en conférence de presse (France)
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Présent à la conférence de presse ce jeudi en milieu de journée, William Saliba s’est exprimé sur le huitième de finale de l’Euro 2024 face à la Belgique qui se profile.

Les deux équipes ont déçu. Les deux ont terminé à la seconde place de leur groupe respectif. Et les deux se retrouveront dès lundi sur les coups de 18h pour ce qui est, malgré tout, l’une des affiches de ces huitièmes de finale. Reversée dans la partie dite la plus relevée du tableau, l’équipe de France ne veut pas revivre la même désillusion éliminée au même stade de la compétition en 2021, après la séance de tirs au but face à la Suisse. Aussi, le match contre la Belgique ravivera une rivalité néée après la demi-finale du Mondial russe en 2018, remportée par les Bleus, suscitant ainsi le fameux « seum » belge.

William Saliba raconte ce qu’évoque une rencontre conte les Diables Rouges

« Je me souviens de ce match, bien évidemment », a confié Willam Saliba, ce jeudi en conférence de presse.« J'étais à Saint-Étienne, c'était ma première saison en professionnel, j’étais encore au centre de formation. J'ai regardé le match dans ma chambre, c'était tendu, les deux équipes étaient bonnes. La Belgique n’était pas facile. Je garde de bons souvenirs de cette rencontre où l'équipe a été solide défensivement, a marqué et aurait pu inscrire ce deuxième but, mais le plus important, c'est qu'ils soient allés jusqu'au bout. Il est clair que la Belgique est toujours une équipe difficile à jouer. »

La réponse de William Saliba à Wout Faes

« Belgique-France, c'est toujours un choc. On sera au rendez-vous, eux aussi », a promis le défenseur titulaire en charnière centrale depuis le début de l’Euro. « On ne va pas les sous-estimer, c'est une très bonne équipe avec de très grands joueurs. Ça ne va pas être facile. ». Alors que Wout Faes, le défenseur des Diables Rouges, a récemment annoncé ne pas avoir peur de la France, William Saliba lui a répondu : « On n'a pas peur de la Belgique, on n'a peur de personne. Si Wout Faes n'a pas peur, tant mieux pour lui. » Le huitième de finale est lancé.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales