Comment le PSG a convaincu Mbappé de choisir Paris plutôt que le Real

Publié le 04/03 par Fabien Borne - Édité le 04/03

Comment le PSG a convaincu Mbappé de choisir Paris plutôt que le Real

Membre de la direction sportive du PSG, Luis Ferrer a raconté à un média argentin quelques coulisses du transfert de Kylian Mbappé au PSG en 2017.

Kylian Mbappé marche sur l'eau cette saison et confirme plus que jamais tous les espoirs placés en lui depuis sa jeune carrière. Lors de l'été 2017, le prodige de Monaco n'était pas encore champion du monde et n'avait que six mois très prometteurs dans les jambes. Suffisant pour que tous les cadors se bousculent pour le recruter, surtout le Real Madrid, disposé à claquer 180 millions d'euros.

>> Neymar : "Le Real est une grande équipe, mais je me sens très bien au PSG"

La presse espagnole avait même fait ses gros titres sur lui au début de l'été, persuadée que le Real Madrid avait trouvé un accord avec l'AS Monaco. Mais finalement, lors du dernier jour du mercato, Kylian Mbappé a choisi le PSG. Un deal qui s'était bouclé quelques jours plus tôt. Le principal intéressé s'est déjà exprimé plusieurs fois sur le sujet, justifiant son choix par la volonté de jouer, ce qui ne lui était pas garanti au Real, le club qui le faisait rêver enfant. Un Real qui venait de remporter sa deuxième Ligue des champions de suite et possédait toujours sa fameuse BBC (Benzema, Bale, Cristiano).

"Nous avons dû travailler deux fois plus que le Real"

Dirigeant argentin du PSG assez peu médiatisé, Luis Ferrer s'est confié au média argentin Infobae sur les coulisses de ce retentissant transfert de Mbappé au PSG, qui a pris la forme d'un prêt avec option d'achat de 135 millions d'euros, plus 45 de bonus. "Nous avons dû travailler deux fois plus que le Real Madrid, reconnaît ainsi Ferrer. Nous sommes allés chez lui, nous avons parlé avec ses proches, nous lui avons exposé le projet... Nous avons dû faire beaucoup de choses pour leur démontrer que nous le voulions vraiment, que nous allions le faire jouer, qu'il était important pour nous. Par chance, Kylian nous a crus et nous avons pu boucler le transfert."

Pourtant, cela n'a pas été aussi simple que ça et Luis Ferrer reconnaît aujourd'hui volontiers qu'il n'était pas spécialement optimiste à l'époque : "Quand Zidane et le Real Madrid, qui venait de gagner une deuxième Ligue des champions de suite, l'ont appelé, c'était très difficile de penser que nous allions réussir à le convaincre. Nous avons fait tout ce qui était imaginable pour le convaincre lui et sa famille", a-t-il confié.

Et il ne s'agit pas que d'argent, même si le PSG a couvert d'or Mbappé, qui n'avait que 18 ans à l'époque. Luis Ferrer raconte ainsi comment après avoir senti que le dossier échappait au PSG, un événement a tout changé : "J'ai pris un avion pour déjeuner avec sa famille et leur dire qu'il devait rester en France. Nous devions le convaincre que ce n'était pas le bon moment de quitter la France. L'une des clés a été celle-ci, de lui dire : "Reste en France, prouve ici, et après tu auras tout le temps pour une expérience à l'étranger."

"Mbappé a besoin d'être protégé"

Le discours a fait mouche et Mbappé fait aujourd'hui le bonheur du PSG pendant que le Real, qui a entre-temps gagné une autre Ligue des champions, peine cette saison en Liga et semble orphelin de Cristiano Ronaldo, parti à la Juventus. De son côté, Luis Ferrer est devenu très proche de la famille Mbappé suite à cet été 2017. Il a par exemple accompagné Kylian Mbappé l'été dernier pour ses premières vacances sans ses parents, juste après son sacre mondial avec les Bleus.

"Nous veillons sur lui. C'est encore un gamin et il a besoin d'être protégé. Je suis, parfois, la personne chargée par le club de l'aider lui et sa famille. Nous sommes par exemple allés à Ibiza ensemble, mais j'étais plus là en tant qu'accompagnateur du club qu'en tant qu'ami, car il a 19 ans, c'est encore un gamin. Il venait d'être champion du monde et je l'ai accompagné les premiers jours pour mettre les choses en place. Je suis rentré à Paris puis je suis retourné à Ibiza à la fin de ses vacances. J'y suis surtout pour lui apporter plus de confort et pour la confiance que m'accorde sa famille, comme je connaissais Ibiza et parlais espagnol."

Ceci peut aussi vous intéresser

21/03 Varane : "Je n'ai pas envie d'évoquer mon avenir"
21/03 Felipe Anderson, la surprenante piste du Real Madrid
20/03 Pogba : "Le Real fait rêver, mais je suis heureux à Manchester"
19/03 Varane, la tentation du départ
18/03 Zidane veut toujours Mané selon FF