Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Belgique-France (2-3) : les tops et flops

Mbappe-0710
Publié le 07/10 par Maxence Venot Icon Sport

Menés 2-0 à la pause, les Français ont renversé la rencontre en seconde période et ont battu les Belges 3-2 grâce à des buts de Benzema, Mbappé et Théo Hernandez. Retrouvez les tops et flops de la rencontre.

Les tops

La seconde période des Bleus

S’ils se sont montrés fébriles lors du dernier quart d’heure de la première période en reculant, en laissant les Belges jouer et en encaissant deux buts, les Bleus ont su relever la tête et renverser cette demi-finale lors du second acte. Les hommes de Didier Deschamps ont montré de l’envie, du jeu, du pressing et du caractère pour inscrire ces trois buts et obtenir leur ticket pour la finale. C’est d’ailleurs la première fois de son histoire que la France s’impose après avoir été menée de deux buts. Quel pied cette seconde période !

Le match XXL de Mbappé

S’il se retrouve au cœur de beaucoup de discussions concernant son possible départ du PSG, Kylian Mbappé a, encore une fois, répondu sur le terrain. Le numéro 10 des Bleus a sonné la révolte de l’équipe de France en seconde période en étant impliqué sur toutes les occasions tricolores. Il a délivré une passe décisive pour Karim Benzema et a égalisé sur penalty, lui qui avait raté le sien contre la Suisse en 1/8 de l’Euro 2020 et qui était muet depuis six matches avec l’EDF. Le Parisien a également réussi neuf dribbles sur dix tentés.

L’inarrêtable Lukaku

Les matches s’enchaînent et se ressemblent pour Romelu Lukaku. S’il n’a pas eu énormément d’occasions, l’attaquant belge a cadré deux frappes, a distillé trois passes clés et a surtout marqué, comme d’habitude, en éliminant parfaitement Lucas Hernandez et en envoyant une frappe surpuissante sous la barre. Son 68e but en 101 sélections et son dixième en huit matches de Ligue des Nations. Énorme. Il pensait même avoir offert la victoire aux siens à la 87e, mais son doublé a été refusé pour un léger hors-jeu.

Les flops

La première période des Bleus

S’ils étaient plutôt bien pendant la première demi-heure, les joueurs de Didier Deschamps se sont relâchés dans le dernier quart d’heure du premier acte. Minute après minute, les Bleus ont reculé et ont laissé les Belges s’installer tranquillement dans leur camp en les laissant faire tourner le ballon. Un passage à vide dont les hommes de Roberto Martinez ont profité pour marquer deux buts coup sur coup (37’ puis 40’) et rentrer au vestiaire avec un avantage de deux buts. Une passivité qu’on ne veut plus revoir.

Pavard n’est pas un piston

S’il souhaite installer ce système à trois défenseurs sur le long terme, Didier Deschamps va devoir se passer de Benjamin Pavard. Surtout en piston droit. Le Bavarois n’a rien apporté dans son couloir et a manqué ses deux centres tentés. Défensivement, ce n’était guère mieux puisqu’il s’est fait facilement éliminer par Yannick Carrasco en pleine surface lors de l’ouverture du score.

Lloris, un peu tendre

Sur les deux buts des Belges, le portier des Tricolores aurait pu mieux faire. Sur l’ouverture du score de Yannick Carrasco, le natif de Nice a laissé ouvert son premier poteau en anticipant une frappe au second. Lors du but du break de Romelu Lukaku, le gardien de Tottenham s’est fait surprendre par la frappe sous la barre de l’attaquant belge, pourtant très excentré et dans un angle très fermé. Et si DD installait Mike Maignan dès maintenant ?

La défense des Belges

S’ils ont été solides en première période, Alderweireld, Denayer et Vertonghen ont été trop timides en seconde. Persuadés d’être en capacité de repousser tous les assauts français, les trois défenseurs et les milieux ont finalement trop laissé les Bleus faire ce qu’ils souhaitaient. Sur le premier but, Benzema est parvenu à frapper en pivot autour de trois Belges. Sur le second, Tielemans a offert un penalty après une faute évitable sur Griezmann. Enfin, sur le troisième, Théo Hernandez n’a pas du tout été attaqué à l’entrée de la surface avant sa frappe.