Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Zlatan : "L'équipe nationale me manque"

zlatan-bras-milan-naples
Publié à 25/11 par Fabien Borne Icon Sport

Zlatan Ibrahimovic a remporté son 12e Ballon d'or suédois et envoyé un message : l'équipe nationale lui manque.

Revenu à son top niveau, à 39 ans, Zlatan Ibrahimovic a remporté hier soir le 12e Ballon d'or suédois de sa carrière. Son dernier remontait à 2016, mais son année civile 2020 exceptionnelle avec le Milan a mis tout le monde d'accord et l'a replacé au sommet du football suédois. Au point de lui donner envie de revenir en sélection, quatre ans après son départ ?

"Puisque vous me posez la question, je vous réponds honnêtement : oui, l'équipe nationale me manque. Ce n'est pas un secret", a lâché Ibra au quotidien suédois Aftonbladet, à qui il a accordé un long et passionnant entretien, revenant notamment en longueur sur sa relation compliquée avec la Suède, où son caractère de gagneur ne passe pas toujours très bien.

"Celui à qui la sélection ne manque pas, c'est celui qui a déjà terminé sa carrière. Et je n'ai pas fini ma carrière", a ajouté Zlatan Ibrahimovic, qui est aussi revenu sur son petit tweet avec le maillot suédois (voir ci-dessous), qui avait déjà relancé les spéculations d'un retour en équipe nationale. Quelques jours plus tard, Zlatan confiait toutefois à Sky Italia, après un match du Milan, qu'il avait juste tweeté ça pour agacer les gens en Suède. 

Ce n'est pas tout à fait vrai. "J'avais manqué un penalty pendant ce match, j'ai eu une question et j'ai senti que je voulais juste me débarrasser de cette question rapidement", a expliqué Zlatan. "Cette photo et ce tweet, c'était plus parce que ... Oui, ça me manque". Reste à savoir si Zlatan, qui avait récemment qualifié le sélectionneur Janne Andersson d'incompétent après avoir laissé Dejan Kulusevski sur le banc face à la France, réussira à s'entendre avec lui pour revenir.

Andersson ouvre la porte à un retour de Zlatan

Andersson s'est exprimé sur le sujet en début de semaine, avant l'interview de Zlatan, lors d'une visioconférence de presse et n'a pas fermé la porte à un retour du meilleur buteur de l'histoire de la sélection suédoise, à une condition : "Il m'a dit en 2016 qu'il voulait partir, et j'ai respecté son choix. Alors maintenant, c'est à lui, s'il veut être à nouveau impliqué en équipe nationale, de changer d'avis et de le dire clairement. Dans ce cas, ce sera à moi de gérer ça et de décider"

En déclarant publiquement que la sélection lui manquait, Zlatan semble avoir fait un premier pas vers son sélectionneur. Les deux hommes ont jusqu'à mars prochain et la prochaine trêve internationale pour se mettre d'accord. Viendra ensuite l'Euro.