Villas-Boas après PSG-OM : "Tuchel m'a dit qu'il fallait que je joue au loto"

Villas-Boas après PSG-OM : "Tuchel m'a dit qu'il fallait que je joue au loto"

André Villas-Boas restera dans l'histoire récente de l'OM comme l'entraîneur à avoir fait tomber le PSG pour la première fois depuis 2011. Après le match, le Portugais pouvait savourer, même s'il regrettait lui aussi l'arbitrage de Jérôme Brisard, comme les autres acteurs du match. AVB a aussi livré quelques anecdotes sur ses échanges avec Thomas Tuchel et glissé quelques tacles au club parisien.

"Évidemment c'est une grosse joie. Il faut féliciter les joueurs, ils ont été énormes", s'est félicité André Villas-Boas en conférence de presse après la victoire 1-0 de l'OM face au PSG. Si le Portugais a reconnu que son équipe avait mal démarré le match, il a regretté que le but de Dario Benedetto, celui du 2-0, ait été refusé pour un hors-jeu il est vrai inexistant. "On a marqué un 2e but parfaitement valable qui aurait pu nous donner de la tranquillité pour la fin du match. Je n'ai pas compris cette décision arbitrale".

"Ils ont eu 10 ans de domination, mais ils ont dû mettre 1,5 milliard d'investissements"

AVB s'est ensuite permis un petit tacle à l'attention de l'adversaire du soir : "On ne peut pas oublier qu'il y a deux histoires dans le Clasico PSG-OM, une avant que le Qatar achète le PSG et l'autre après. Ils ont eu 10 ans de domination, mais ils ont dû mettre 1,5 milliard d'investissements. Ils ont tellement de joie quand ils gagnent contre l'OM que ça leur donne un peu d'importance dans ce qu'ils font dans le Championnat français. Mais à la fin, l'objectif du Qatar c'est la Ligue des Champions et pour le moment ils ne sont qu'à la 2e place."

Le ton est monté entre les joueurs, mais aussi entre les staffs à la fin du match et André Villas-Boas a révélé le contenu de ses échanges avec Thomas Tuchel : "Ce sont des insultes normales... "tu es une merde, non c'est toi qui est une merde" (rires) Tuchel m'a dit qu'il fallait que je joue au loto, je lui ai répondu qu'il avait joué aussi au loto contre l'Atalanta ! Mais j'ai un grand respect pour lui, j'apprécie beaucoup ce qu'il a fait. Evidemment, le PSG n'attend qu'une coupe, c'est la Ligue des Champions. Tu ne peux pas dépenser 1,5 milliard et ne pas gagner la C1."