Vente OM : la nouvelle sortie de Boudjellal sur son projet de rachat

Vente OM : la nouvelle sortie de Boudjellal sur son projet de rachat

Mourad Boudjellal était l'invité du Super Moscato Show sur RMC ce lundi. L'ancien président du RCT a annoncé que Frank McCourt allait recevoir une lettre d'intention cette semaine, sans montant pour le moment.

Trois jours après avoir révélé dans les Grandes Gueules qu'il portait un projet de rachat de l'OM, Mourad Boudjellal est retourné sur RMC Sport pour donner des nouvelles, lui qui avait annoncé vendredi dernier qu'une offre devrait être transmise au clan McCourt lundi ou mardi de cette semaine, via une banque d'affaires privée.

"Je ne vais pas vous donner le montant de l'offre, a commencé Boudjellal. Ajroudi s'est dévoilé hier, une offre va être faite. On attend d'abord quelques éléments financiers qui devraient arriver demain et après-demain car la DNCG va donner des infos sur les clubs. Ensuite, vous avez vu que j'ai pris une méthode qui avait déjà été utilisée par le passé et qui a réussi, parce que celui qui l'avait utilisée a ramené une Coupe d'Europe à Marseille (en référence à Bernard Tapie)."

"On a fait un petit peu de bruit, on a démontré qu'on avait aujourd'hui un pool d'investisseurs qui sont intéressés et prêts à faire une proposition pour racheter l'OM, a-t-il ajouté. Je ne vous cache pas que maintenant, c'est aussi un petit peu à lui de venir nous voir. Nous on a chanté sous son balcon, ça serait bien qu'il descende nous faire un bisou maintenant."

"McCourt aura une lettre d'intention cette semaine"

Mais Boudjellal a aussi révélé que le pool d'investisseurs n'allait pas transmettre d'offre chiffrée à McCourt cette semaine : "McCourt aura une lettre d'intention cette semaine, mais on ne va pas commettre l'erreur de mettre un montant dessus". L'intention de Boudjellal et des hommes derrière lui est donc de provoquer une réaction chez l'Américain. Ce qui signifie qu'il n'a pas montré de signe d'ouverture jusque-là ? "Peut-être", a répondu Boudjellal.

Interrogé ensuite sur le rôle et le sérieux de l'homme d'affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, Boudjellal a expliqué qu'il était "le rassembleur et aura la direction du pool d'investisseurs qui souhaite racheter l'OM. Je ne peux pas dire les pays qui sont derrière car même si elle n'est pas très discrète, nous sommes en période de négociations. J'ai une totale confiance en Monsieur Ajroudi et dans le réseau de personnes qu'il a monté dans le projet OM. Point barre."

"Je pense que les gens avec qui je discute ont des moyens supérieurs à ceux de McCourt"

Boudjellal a ensuite rappelé qu'il n'avait jamais parlé du chiffre de 700 millions d'euros, qui était sorti dans la presse, et a assuré que le milliardaire saoudien Al-Walid Bin Talal n'était pas dans le pool d'investisseurs qu'il représente. Boudjellal croit aussi savoir qu'il y a d'autres investisseurs intéressés par le rachat de l'OM : "Je peux vous dire que je suis au moins au courant d'une offre, une volonté sûre, et une autre offre embryonnaire, qui était en train de grandir."

Concernant les moyens des gens qu'il représente, Boudjellal se veut rassurant, même s'il est resté prudent et ne donne pas de chiffres : "Je pense que les gens avec qui je discute aujourd'hui ont des moyens supérieurs à ceux de McCourt même si je ne connais pas exactement l'étendue de la fortune de McCourt." Sur les ambitions de son projet, Boudjellal est clair : "Quand tu rentres dans un domaine, c'est pour gagner. Si ce projet va au bout, je donnerai le meilleur de moi-même."