Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Rennes-PSG (1-1) : les tops et flops

neymar-guirassy-psg-rennes
Publié le 10/05 par Maxence Venot Icon Sport

Au Roazhon Park, le Stade Rennais et le Paris Saint-Germain se sont neutralisés (1-1) en clôture de la 36e journée de Ligue 1. Ce match nul permet aux Bretons de revenir à un point de Marseille et Lens. Les Parisiens, eux, se trouvent à 3 points du leader, le LOSC. Retrouvez nos tops et flops de la rencontre.

Les tops

La vivacité de Doku

Le jeune belge a fait vivre une soirée compliquée à la défense parisienne. Comme souvent cette saison, quasiment toutes les occasions rennaises sont passées par lui. Le joueur de 18 ans a fait joué sa vitesse, a percuté, a fixé, a délivré une passe décisive et a tiré cinq fois (le plus grand total de la rencontre). En toute fin de rencontre, alors qu’il partait en contre et qu’il avait pris tout le monde de vitesse, Jérémy Doku a aussi provoqué l’exclusion de Kimpembe (88’).

La disponibilité de Tait

Si Doku a fait mal sur les côtés, Flavien Tait a été un véritable poison pour le PSG dans le cœur du jeu. Aligné à côté du jeune Ugochukwu, qui honorait sa première titularisation en Ligue 1, le natif de Longjumeau a réussi à exploiter les espaces laissés par Danilo et le manque d’agressivité de la défense parisienne pour tenter sa chance quatre fois et cadrer trois fois. Dans le temps additionnel, sa belle frappe enroulée aurait même pu donner les trois points à Rennes mais il a buté sur Navas (90+1’). Le milieu de terrain a également donné deux passes clés et a récupéré 13 ballons, meilleur total du match.

Le mur Navas

Encore une fois, sans Keylor Navas, l’addition aurait été plus salée pour le PSG. C’est simple : sur dix tirs rennais, le Costaricain en a arrêté neuf.

Les flops

Les déchets de Neymar

Dans un match déterminant pour la course au titre du PSG, Neymar n’a pas honoré son statut. Malgré son penalty transformé avant la pause, le Brésilien a eu énormément de déchets ce soir. Sans Verratti ou Paredes au milieu de terrain, l’ancien barcelonais est beaucoup redescendu chercher les ballons mais ne les a quasiment jamais bonifiés. Neymar n’a pas réussi à prendre de vitesse Da Silva et Aguerd et a perdu ses un contre un. A la fin du match, le numéro 10 compte trente ballons perdus, le pire total de la rencontre. 

Le craquage de Kimpembe 

Ce soir, Presnel Kimpembe s’est montré trop timide. Sur six duels, le défenseur parisien en a remporté qu’un. Ses interventions dans les pieds rennais n’ont pas été réussies, le « titi parisien » n’a récupéré qu’un petit ballon durant la rencontre. Pire encore, à la 88’, l’international français a découpé Doku, qui partait en contre, et a écopé d’un carton rouge.