PSG - Quand le Bayern Munich réclame la tête d'Antero Henrique au PSG

PSG - Quand le Bayern Munich réclame la tête d'Antero Henrique au PSG

MERCATO PSG - Le marché estival des transferts étant terminé, les langues se délient. Et du côté du Bayern Munich, on ne semble pas avoir apprécié l'attitude du PSG, en particulier d'Antero Henrique.

Ce n'est pas nouveau, le PSG sauce qatarie n'est pas du goût du Bayern Munich, qui critique régulièrement les dépenses et le mode de fonctionnement du club parisien. Cet été, le Bayern a pourtant céder Juan Bernat au PSG, ce qui en dit long d'ailleurs sur le peu d'estime du club allemand pour l'Espagnol.

Dans les colonnes de Kicker, Uli Hoeness s'est payé la tête d'Antero Henrique : "Je conseillerais au PSG de changer son directeur sportif, cette homme n'est pas une bonne figure de proue pour ce club. Si le PSG veut devenir l'un des meilleurs clubs du monde, il ne peut pas avoir un tel directeur sportif", a lâché le président bavarois.

Les négociations pour Boateng n'ont pas plu au Bayern

Une pique liée a priori aux négociations estivales entre le Bayern, le PSG et Jérome Boateng, finalement resté en Bavière. Hoeness a ainsi confirmé que son club avait réclamé, dans les dernières heures du mercato, 10 millions de plus que ce qu'aurait proposé en dernier lieu le PSG pour récupérer le défenseur allemand (a priori 38 millions).

"On a demandé cette somme car on ne voulait pas se séparer de Jérome et on savait que Paris ne mettrait pas ce montant. On a aussi voulu faire cette faveur au coach, qui voulait conserver le joueur", a conclu Hoeness. 

Les négociations entre le PSG et Boateng n'ont également pas plu à Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern : "Je ne veux insulter personne, mais je vais vous dire une chose : vous ne pouvez pas faire ce genre de choses au Bayern, surtout pour un tel joueur", a-t-il lâché au micro de Sky ce week-end, sous-entendant que son club n'avait pas été assez respecté dans cette histoire : "Pour qu'un transfert se réalise, beaucoup de choses doivent être réunies. Nous devons vouloir vendre, le joueur doit vouloir partir et l'autre club doit montrer un réel intérêt pour le joueur. Et nous n'avons jamais ressenti ça dans ce dossier, à aucun moment."

Et le directeur sportif bavarois de conclure : "Même Jérome m'a confirmé que les tactiques du camp adverse étaient bizarres." De quelles tactiques parle-t-il ? Mystère.

Le PSG doit-il virer Antero Henrique ?