Livescores Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

PSG-OL (2-1) : Pochettino justifie le remplacement de Messi

messi-pochettino-remplacement
Publié le 20/09 par Fabien Borne Icon Sport

Après la victoire 2-1 du PSG face à l'OL, Mauricio Pochettino est revenu en conférence de presse sur le remplacement très commenté de Leo Messi par Achraf Hakimi à la 76e minute de jeu.

Le PSG s'est imposé 2-1 face à l'OL dimanche soir dans le choc de la 6e journée de Ligue 1 grâce à un but décisif de Mauro Icardi dans les arrêts de jeu. Mais ce qui fait beaucoup parler ce matin dans la presse européenne et espagnole en particulier, c'est la sortie de Leo Messi à la 76e minute. Au-delà du remplacement de l'Argentin, c'est sa réaction et son court échange avec Mauricio Pochettino, très froid, qui fait jaser.

Forcément, l'entraîneur parisien a été interrogé sur le sujet après le match en conférence de presse et a tenté de dégonfler la polémique : "Tout le monde sait que nous avons de grands joueurs dans un effectif qui en compte 35. Nous prenons des décisions en début de match avec les onze titulaires, on ne peut pas en aligner plus, et ensuite en cours de match on prend des décisions en pensant à ce qui est le mieux pour l'équipe, pour chaque joueur", a d'abord confié Pochettino.

"Les entraîneurs sont sur le banc pour prendre ces décisions"

"Chaque entraîneur pense à ça. Parfois, ça fonctionne bien, parfois non. Parfois ça plaît, parfois non. Mais au final, les entraîneurs sont sur le banc pour prendre ces décisions", a-t-il ajouté avant d'être relancé sur la réaction de Messi : "Je lui ai simplement demandé comment il allait et il m'a dit qu'il se sentait bien, sans problèmes. Et c’est tout. C’était ça la conversation qu’on a eue."

Toujours en conférence de presse, Pochettino a ensuite été amené à expliquer ce qui l'avait amené à choisir Achraf Hakimi pour remplacer Leo Messi : "L'idée était d'avoir plus d’amplitude sur le côté droit, plus de profondeur sur ce côté. Il devait presque plus jouer comme un milieu relayeur que comme un latéral. Il devait aussi par moment se transformer en piston pour avoir cette profondeur et apporter aussi un peu plus de déséquilibre. Après les efforts consentis pour revenir à 1-1, nous avions besoin de maintenir l'équilibre défensif qu’Hakimi pouvait nous offrir, sans renoncer à la capacité d'arriver dans le dernier tiers adverse pour tenter de marquer ce deuxième but et gagner le match."