Pour le patron de Mediapro, le Barça n'a plus la "capacité économique" de recruter Neymar

Pour le patron de Mediapro, le Barça n'a plus la "capacité économique" de recruter Neymar

Le patron espagnol de Mediapro, Jaumes Roures, s'est confié à l'AFP sur les conséquences de la crise sanitaire du coronavirus sur le monde du football et estime que l'un des côtés positifs sera la fin des transferts à plus de 100 millions d'euros.

Le patron de Mediapro l'assure, la crise du coronavirus ne va rien changer au lancement de sa future chaîne, qui diffusera la saison prochaine la Ligue 1 et la Ligue 2. Mais Jaumes Roures concède volontiers que le monde du sport va changer après cette crise sanitaire sans précédent : "Cette crise va toucher le prix des droits (télévisés) d'une façon ou d'une autre. De la même manière, le fait de payer des joueurs des centaines de millions d'euros, ce sera terminé", lance-t-il à l'AFP.

"D'abord parce que les clubs n'auront plus les moyens, et puis parce que les banques ne prêteront pas d'argent aux clubs avec la même facilité qu'avant. Tout cela va changer et je crois que c'est très positif au niveau social. Moi, je n'étais pas d'accord avec le fait de payer 140, 160 millions d'euros pour avoir un joueur de foot", a-t-il ajouté.

"Le FC Barcelone n'a plus la capacité économique de dépenser je ne sais pas combien"

Jaumes Roures ne croit donc pas une seule seconde à un possible retour de Neymar au Barça cet été : "Le FC Barcelone n'a plus la capacité économique de dépenser je ne sais pas combien. C'est impossible, maintenant". Ce matin, Mundo Deportivo faisait pourtant encore sa Une sur le Brésilien, expliquant que pour signer au Barça, il allait devoir renoncer quasiment à plus de 30 millions d'euros de revenus par an. 

La semaine dernière, la télévision publique catalane assurait elle que le Barça avait d'ores et déjà renoncé au transfert du numéro 10 du PSG, faute de moyens.