Rumeurs
Officiel

Ocampos : "L'OM connaissait mon intention de prolonger"

logo-daily-mercato
Publié le par Fabien Borne

Transféré au Séville FC l'été dernier contre 15 millions d'euros, Lucas Ocampos s'éclate en Andalousie et a découvert récemment la sélection argentine. Mais pour beIN Sports, Ocampos a confirmé que son souhait initial était de prolonger à l'OM.

Il suffisait de voir sa tête au moment de sa signature au Séville FC pour réaliser à quel point Lucas Ocampos était triste d'avoir quitté l'OM, où il avait fini par s'imposer et devenir même l'un des chouchous du Vélodrome. Un club où il était en fin de contrat en 2020 et souhaitait rester, comme il l'avait exprimé au Phocéen en avril dernier.

Sept mois plus tard, Ocampos est devenu international argentin grâce à ses belles performances en Andalousie (4 buts en 12 matches disputés) et sa valeur aurait même triplé à en croire ses nouveaux dirigeants. Interrogé par beIN Sports sur son départ de l'OM, Ocampos a confirmé que son souhait initial était de prolonger l'aventure marseillaise.

"Ils connaissaient mon intention de prolonger"

"Parfois, tu entres dans les plans ou tu n’entres pas dans les plans d’un nouveau projet, d’un nouveau staff technique. Avec Rudi (Garcia), j’ai toujours joué, il m'a fait sentir important. Mais au début de l'année, le club ne m'avait pas encore proposé, après toutes ces saisons, de prolongation de contrat. Ils connaissaient mon intention de prolonger", a-t-il expliqué.

Heureux et épanoui à Séville, où il est titulaire, Ocampos n'en veut toutefois pas à ses anciens dirigeants et garde un bon souvenir de son passage à l'OM : "C'est le football, tu dois parfois quitter un endroit où tu te sens bien, pour saisir un nouveau défi, une nouvelle opportunité. Mais je garderai toujours un bon souvenir de Marseille."


Fondateur du site Daily Mercato en 2015 avec mon frère. Passionné de football depuis enfant et passé par plusieurs grands médias en ligne avant de lancer mon propre site dédié à l'actualité du foot et du mercato.

Photo de Fabien Borne