Rumeurs
Officiel

Nantes : "C'est sa femme qui va faire un peu la gueule", Kombouaré donne des nouvelles de Cozza

Antoine Kombouare (Nantes) prêt à donner un coup de main
Publié le par Clément Vales Icon Sport

À l’issue de la rencontre opposant le Montpellier HSC au FC Nantes (1-1), l'entraîneur des Canaris a donné des nouvelles de Nicolas Cozza, sérieusement amoché au visage par les crampons d'Arnaud Nordin.

La lutte pour le maintien laisse des traces. Vendredi soir, sur la pelouse de la Mosson, Montpellier et Nantes ont ouvert le bal de la 31ème journée de Ligue 1. Soldé par un match nul (1-1), la fin de la rencontre a également été marquée par deux expulsions du côté des Paladins. Lucas Mincarelli (90e+1) a tout d'abord regagné les vestiaires de manière prématurée à la suite d'une faute sur Bénie Traoré. Quatre minutes plus tard, Arnaud Nordin l'a rejoint après un high-kick dangereux mais involontaire sur Nicolas Cozza (90e+5). Bandage sur la tête, le joueur nantais, lui, n'a pas quitté la pelouse.

Kombouaré rassure sur l'état de Cozza

« C'est le médecin qui a décidé (de le laisser poursuivre). Il y a un protocole de commotion qu'il a passé et le médecin a décidé de ne pas le sortir », a expliqué Antoine Kombouaré en conférence de presse. « D'ailleurs, je l'ai vu après le match, il est conscient, ça va, mais c'est très impressionnant. Arnaud Nordin est venu dans le vestiaire, il a montré ses crampons et heureusement qu'ils sont en plastique. Il a des points de suture à faire et le visage vraiment gonflé », a commenté l'entraîneur du FCN. Quelques instants plus tôt, le Kanak avait choisi de dédramatiser la situation : « C'est sa femme qui va faire un peu la tête ».

Un résultat satisfaisant selon Kombouaré

Bien qu'ils aient encaissé un but rapidement par l'intermédiaire d'Acore Adams (2e), les Nantais n'ont pas tardé à égaliser grâce à Matthis Abline (7e). De quoi permettre aux pensionnaires de La Beaujoire de ramener un « bon point » de l'Hérault, selon Kombouaré, et de prendre 4 longueurs d'avance sur Le Havre AC, 16ème et barragiste, avant la suite de la journée.

« C'est vrai que si l'on regarde la fin de la première période et la seconde, il y avait de la place pour faire mieux. On aurait pu prendre les 3 points. Nous étions calmes et avons mis notre jeu en place pour revenir au score. Il y a un sentiment de frustration à la fin car nous aurions pu gagner. Il y a de la satisfaction et de la frustration. Nous savons que la force de Montpellier est le contre. Cela va vite devant. L'entame catastrophique ? Je pense que nous étions encore un peu dans le vestiaire. D'un côté, c'est bien car cela nous a réveillés. Nous nous sommes remobilisés et sommes revenus en fin de match. Nous avons montré un tout autre visage. C'est aussi très satisfaisant. Nous avions l'habitude de céder en fin de match. Ce n'a pas été le cas », a analysé l'entraîneur de Nantes,  chargé de mener une mission de sauvetage en cette fin de saison.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales