Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Milik, Thauvin, Kamara, Gueye : le point mercato OM de Longoria

longoria-sourire-om-conf-new
Publié le 02/03 par Fabien Borne Icon Sport

Nouveau président de l'OM, Pablo Longoria était l'invité de Top of the foot sur RMC Sport ce mardi soir. L'Espagnol est intervenu avant Frank McCourt et a évoqué plusieurs dossiers chauds du futur mercato de l'OM.

Premier dossier évoqué par Pablo Longoria, celui d'Arkadiusz Milik, qui aurait une clause libératoire à 12 millions d'euros selon Sky Italia. Une info nuancée récemment par L'Equipe, qui expliquait qu'il n'y avait pas de clause, mais un accord verbal entre l'OM et le joueur pour envisager un départ en cas d'intérêt de clubs italiens pour lui cet été.

"L'OM a le contrôle total sur l'avenir de Milik"

"C'est un prêt avec une obligation d'achat, donc on a le contrôle du joueur, a confié Longoria à RMC. C'est un truc économique très compliqué car c'est une opération pas facile, très créative du mercato, mais l'OM a le contrôle total sur l'avenir de Milik. Sauf si nous rentrons dans des possibilités de retour au Napoli qui sont pratiquement impossibles. S'il peut aller dans d'autres clubs italiens cet été ? Non, non, on a le contrôle du joueur."

"Nous espérons encore pouvoir prolonger Thauvin et Amavi"

Pablo Longoria a ensuite été interrogé sur Florian Thauvin et Jordan Amavi, tous les deux en fin de contrat à l'OM cet été : "On travaille depuis longtemps, ce ne sont pas des dossiers faciles. Mais on continue de travailler. On cherchera à voir toutes les possibilités. Chaque cas est complètement différent, mais l'intention est de continuer à travailler car il y a des possibilités de travail. Oui, nous espérons encore pouvoir les prolonger."

"Tous les joueurs ont un prix"

Enfin, Longoria a aussi été questionné sur Boubacar Kamara et Pape Gueye, qui réalisent une belle saison à l'OM et font partie des joueurs les plus cotés de l'effectif marseillais. L'OM a-t-il l'assurance de les garder cet été ? "Parler de futur, c'est toujours compliqué, a rétorqué Longoria. Tout dépendra des offres du marché. Si demain, une offre de 100 millions arrive pour un de nos joueurs, ce serait irresponsable de ma part de refuser des offres qui correspondent au bon prix du marché. Pour moi, tous les joueurs ont un prix dans le football moderne et tu dois choisir le bon moment pour vendre. Mais pas pour affaiblir l'effectif."