Mercato PSG : pour 35 M€, Leonardo pourra récupérer Zagre

Mercato PSG : pour 35 M€, Leonardo pourra récupérer Zagre

Transféré cet été à l'AS Monaco contre environ 10 M€, plus 15% à la revente, Arthur Zagre pourrait revenir un jour au PSG, qui dispose bien d'une clause de rachat selon son agent.

C'est un transfert qui avait surpris plus d'un supporter du PSG. Considéré comme l'un des plus grands espoirs actuels du centre de formation parisien, Arthur Zagre (17 ans) a quitté Paris cet été, quelques jours après avoir fait ses débuts en pro face à Toulouse. Et pas pour un prêt d'une saison en Ligue 2, mais bien un transfert en Ligue 1, du côté de l'AS Monaco.

Les détails de l'opération avaient déjà fuité dans la presse (10 M€ de transfert, 15% à la revente) et un point essentiel a été confirmé lundi soir par l'agent du joueur sur les ondes de RMC Sport : la présence d'une clause de rachat permettant au PSG de récupérer le jeune latéral gauche en échange d'un chèque de 35 M€. "Oui c’est ça", a ainsi confirmé Philippe Nabe.

Zagre aura le dernier mot

"On a dû user d’ingéniosité avec Leonardo parce que l’idée pour Paris n’était pas de laisser partir le meilleur espoir de la formation, mais on ne pouvait pas rester non plus à Paris dans ces conditions, avec si peu de garanties, a ajouté l'agent. Donc l’idée pour Arthur, c’était de partir dans un club qui allait lui permettre d’évoluer à un très bon niveau, et s’il atteint les espérances que chacun peut placer en lui, il a la possibilité de revenir à Paris avec cette clause de rachat qui est effectivement à hauteur de 35 M€."

L'agent de Zagre a toutefois bien précisé que rien n'obligeait son joueur à accepter de revenir à Paris en cas de paiement des fameux 35 M€ : "Il faut forcément que le joueur valide aussi le fait de revenir à ce moment-là. C’est lui qui aura le dernier mot, mais Paris a effectivement cette possibilité". Philippe Nabe a enfin assuré que le PSG n'était pas vendeur à la base et que c'est donc la présence de cette clause de rachat qui avait permis à Monaco de boucler l'opération.