Mercato PSG : Mbappé prolongé avec une clause libératoire ?

Mercato PSG : Mbappé prolongé avec une clause libératoire ?

Sous contrat avec le PSG jusqu'en 2022, Kylian Mbappé pourrait accepter de prolonger son contrat à Paris, mais à la condition de signer une clause lui permettant de rejoindre le Real Madrid (ou un autre grand club) contre une somme déterminée.

Le quotidien madrilène AS nous donne des nouvelles du dossier Kylian Mbappé, courtisé par le Real Madrid, mais bien parti pour rester au moins une saison de plus au PSG. Cette semaine, L'Equipe révélait que le buteur français avait réclamé un bon de sortie l'été dernier, mais avait été retenu par ses dirigeants, bien décidés à le conserver et à le prolonger. Pour le moment, le champion du monde français temporise et n'a toujours pas accepté de prolonger.

Selon AS, la possibilité que Mbappé prolonge au PSG a augmenté ces derniers jours, mais le quotidien madrilène ajoute que le buteur français ne prolongera que si son futur contrat parisien comprend une clause lui permettant de quitter Paris pour le Real Madrid ou un autre grand club contre une somme définie à l'avance. Une clause libératoire en somme.

Les clauses sont interdites par la LFP, mais...

Rappelons qu'en France, la LFP interdit tout contrat de joueur comprenant une clause libératoire. Mais les clubs français ont depuis longtemps trouvé la parade en faisant signer des clauses sous seing-privé à leurs joueurs. Ces clauses n'ont aucune valeur juridique aux yeux de la LFP, mais peuvent faire office de pacte moral plus ou moins officiel entre un club et son joueur.

Dans l'idée, il semble assez crédible que si Mbappé accepte de prolonger au PSG (par exemple jusqu'en 2025), il exige des garanties écrites pour pouvoir partir avant la fin de cette date. D'ailleurs, le quotidien madrilène AS estime que si Mbappé venait à signer un nouveau contrat avec une clause de départ, cela ne serait pas forcément une bonne nouvelle pour le Real, qui aimerait plutôt que le Français ne prolonge pas afin de s'attaquer à lui en 2021, à un an de la fin de son contrat actuel.