Rumeurs
Officiel

Mercato : l’Union Berlin tient son nouvel entraineur (officiel)

Bonucci, début de saison galère à l'Union Berlin
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Avant dernier de Bundesliga et en proie à une grave crise de résultats, l’Union Berlin a officialisé la nomination de son nouvel entraineur, ce dimanche.

Marco Grote aura eu le mérite d’avoir stoppé l’hémorragie. Chargé de prendre l’intérim à la suite de l’éviction d’Urs Fischer survenue durant la trêve international, l’entraineur habituel des U19 a mis fin, le temps d’un match contre Ausburg (1-1) ce week-end, à la terrible série de neuf défaites de rang que subissait l’Union Berlin en Bundesliga.

La rumeur d’une arrivée de la légende madrilène Raul au chevet de l’Union Berlin est apparue ces dernières heures, mais celle-ci n’a, semble-t-il, jamais vraiment existé, selon le journaliste Fabrizio Romano. Finalement, le choix des dirigeants allemands s’est porté vers l’entraineur croate, Mena Bjelica.

Bjelica, nouveau coach de l’Union

"L'Union est un club très bien géré dans l'une des meilleures ligues d'Europe. Ma tâche est de sortir l'équipe d'une phase difficile et de faire ressortir à nouveau ses points forts. J'attends avec impatience ce défi. Je veux voir bien un football organisé actif et dominant, et des joueurs prêts à assumer des responsabilités. Nous y travaillerons désormais ensemble", a déclaré le nouveau visage berlinois, sur le site du club.

À 52 ans, Bjelica va vivre sa première expérience à la tête d’une équipe des quatre grands championnats européens. Passé par l’Autriche (Kärnten, Lustenau, Wolfsberger, Austria Vienne) et la Croatie (Dinamo Zagreb, Osijek), le nouveau coach de l’Union Berlin reste sur une expérience turque à Trabzonspor, terminée prématurément en octobre dernier, en raison de résultats décevants.

Nenad Bjelica fera ses débuts avec sa nouvelle formation, mercredi, lors d’un déplacement Braga, dans le cadre de la 5e journée de la phase de groupes Ligue des champions. En cas de défaite, ses hommes seront éliminés de toute compétition européenne. Probablement un mal pour un bien puisque l’objectif clair, désormais, sera de décrocher le maintien à l’issue de la saison.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales