Rumeurs
Officiel

Mercato LOSC : Létang revoit son prix pour Yoro

Leny Yoro, son prix fixé par Olivier Létang (LOSC)
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Sur les tablettes de trois cadors européens, Leny Yoro va certainement quitter le LOSC durant le mercato estival. À un an du terme de son contrat, le défenseur de 18 ans a vu Olivier Létang fixer son prix de transfert, un montant en deçà des premières volontés du président lillois.

Leny Yoro sera, à coup sûr, l’une des attractions du mercato dont l’ouverture en France est programmée au lundi 10 juin. Après deux saisons à mener d’une main de maître la défense des Dogues, le jeune défenseur axial de 18 ans est plus que jamais sur le départ. Refusant les avances de prolongation soumises par le LOSC, l’international espoir est annoncé depuis plusieurs mois sur les tablettes du Real Madrid et du Paris Saint-Germain.

Le PSG pousse, le Real Madrid ne veut pas faire de folie

En janvier dernier, le club de la capitale avait tenté de l’enrôler. En vain. Mais Luis Campos et Luis Enrique ne comptent pas abdiquer et insistent pour l’arrivée du talent français. Ils devront aussi compter sur la concurrence de Manchester United, entré dans la danse depuis peu.

En Espagne, on croit savoir que le dernier vainqueur de la Ligue des champions aurait la préférence du joueur. Sa présence à Wembley le soir de la finale ne faisant que raviver les spéculations. Mais le Real Madrid ne compte pas surenchérir dans ce dossier, conscient de la situation contractuelle particulière du natif de Saint-Maurice, encore lié pour une saison avec Lille.

Olivier Létang revoit sa demande à la baisse

Alors qu’un montant initial de 60 millions d’euros était évoqué ces dernières semaines, le prix de vente de Leny Yoro semble être revu à la baisse. En effet, comme l’affirment L’Équipe et La Voix du Nord, le président du LOSC, Olivier Létang, tablerait plutôt sur 40 millions d’euros. Le quotidien régional avance même l’éventualité que ce montant ne soit pas atteint. Une issue qui ne serait pour autant pas dramatique pour les comptes du LOSC, en passe d’être assainis après la lourde ardoise laissée par Gérard Lopez.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales