Rumeurs
Officiel

Mercato LOSC : le RB Leipzig tente le coup pour Zhegrova

Edon Zhegrova (LOSC)
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Alors que le LOSC est sur le point d'enregistrer sa première recrue du mercato avec l'ailier portugais Tiago Morais, les Dogues viennent d'être approchés par le RB Leipzig concernant Edon Zhegrova.

Pas sûr que cette nouvelle ravisse Paulo Fonseca. Depuis l'été dernier, le coach portugais du LOSC ne cesse de réclamer des renforts offensifs. Si sa volonté première était d'obtenir une solution de remplacement pour Jonathan David, seul spécialiste au poste d'avant-centre dans l'effectif lillois, l'ancien entraîneur de l'AS Roma va, sauf retournement de situation, enregistrer l'arrivée de Tiago Morais en provenance de Boavista pour un transfert estimé à 3 millions d'euros. Mais alors que son secteur offensif se voit désormais un peu plus renforcé, l'un de ses ailiers, en la personne d'Edon Zhegrova, a fait l'objet d'une approche de la part du RB Leipzig.

Un départ peu probable en janvier

En effet, selon les derniers échos venus d'Allemagne, l'équipe dirigée par Maro Rose se montrerait intéressée par le profil de l'international kosovar (34 sélections, 4 buts) pour un transfert en janvier. Cependant, un départ de l'ailier de 24 ans, à deux jours de la clôture du mercato hivernal, semble avoir peu de chances d'aboutir, selon Florian Plettenberg, journaliste pour Sky Sport. Zhegrova, dont l'ambition serait de rejoindre une écurie du top 5 de Bundesliga, ne serait pas insensible à l'intérêt de Leipzig. Débarqué au Domaine de Luchin en janvier 2022 en provenance du FC Bâle moyennant 7 millions d'euros, le natif d'Herford en Allemagne pourrait faire l'objet d'une nouvelle approche dans quelques mois. Le montant estimé pour racheter ses deux ans et demi de contrat qu'il lui reste dans le Nord oscillerait entre 17 et 20 millions d'euros.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales