Rumeurs
Officiel

Mercato Brest : bientôt une offre d’un géant d’Italie pour Bradley Locko ?

Bradley Locko avec Brest
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Auteur d’une magnifique saison, Bradley Locko pourrait être amené à quitter le Finistère cet été pour rejoindre un cador italien ou rejoindre la Premier League.

Comme on pouvait s’y attendre, les joueurs du Stade Brestois semblent courtisés de toutes parts dès ce début de mercato. Il faut dire que les joueurs d’Éric Roy sortent d’une saison historique qui les ont emmenés sur la troisième marche du podium de Ligue 1 et donc en Ligue des Champions. Une qualification exceptionnelle qui va logiquement pousser certains des tous meilleurs joueurs vers la sortie. Cela est notamment le cas avec Lilian Brassier qui se serait déjà mis d’accord avec l’Olympique de Marseille et qui était courtisé par des nombreux clubs européens. Seulement, il pourrait ne pas être le seul cadre de cette défense brestoise à quitter le navire.

Naples et Nottingham Forest sur Locko

En effet, L’Équipe rapporte ce vendredi que l’international espoir serait lui aussi suivi en Europe où une flopée d’équipes lui feraient les yeux doux. Pour preuve, le joueur de 22 ans serait suivi en Allemagne, en Angleterre et en Italie à en croire leurs informations. Outre-Manche, c’est Nottingham Forest qui serait le plus avancé sur le dossier alors que le dernier 17ème de Premier League ne devrait pas conserver l’ancien marseillais Nuno Tavares dans son couloir gauche pour la saison prochaine. Seulement la concurrence sera rude pour les Anglais puisque Naples serait aussi sur le coup de l'autre côté des Alpes. Après leur saison catastrophique, Aurelio de Laurentiis souhaiterait effectuer un grand ménage estival dans son effectif et l’arrivée du jeune espoir français, évalué à 12 millions d’euros, irait logiquement en ce sens.


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré