Rumeurs
Officiel

Mercato Bastia : le président Ferrandi annonce la couleur

Claude Ferrandi, président de Bastia
Publié le par Clément Vales Icon Sport

Claude Ferrandi, le président du Sporting Club de Bastia, s’est longuement entretenu chez nos confrères de France Bleu RCFM. Entre constats et perspectives, il a notamment été question du mercato à venir de l’actuel 15e de Ligue 2.

Le Sporting n’est pas au meilleur de sa forme. Après quinze journées championnat, Bastia occupe le 15e rang avec 17 points au compteur, soit quatre de plus que Troyes, le premier relégable. Le club corse manque de régularité, en témoigne son bilan de quatre victoires, cinq nuls et six défaites depuis le début de la saison. Des résultats en dents de scie qui forcent le président bastiais à s’interroger sur la manière dont a été géré le dernier mercato, puis sur la stratégie à appliquer pour à l"aube de la seconde partie du championnat.

Un mercato estival décevant

Au micro de Mag’Foot sur France Bleu RCFM, Claude Ferrandi a partagé son analyse et sa déception quant aux recrues de l’été dernier. "On a fait le choix en fin de saison dernière de partir sur nouveau cycle en ne parlant pas forcément ou très peu avec nos joueurs en fin de contrat. Force est de constater que ce changement de cycle ne s'est pas produit comme on l'espérait. Certaines recrues ne correspondent pas forcément à ce que l'on aurait pu attendre", a, dans un premier temps, déclaré le dirigeant.

À la mi-novembre, l’annonce de la résiliation du contrat de Dimitri Liénard, moins de quatre mois après être arrivé libre sur l’Île-de-beauté, avait étonné. "Après, est-ce qu'il faut se laisser encore un peu de temps pour que certaines jeunes recrues arrivent à se mettre au niveau et notamment au niveau mental de ce qu'est le Sporting Club de Bastia ? Peut-être ! On n'a pas sous-estimé l'importance des joueurs qui ont quitté le club. En revanche, on a certainement trop embelli certaines arrivées", a observé Ferrandi.

Bastia : au moins 2 départs et 3 arrivées en janvier

Une fois ce constat établi, le président a annoncé des changements à venir : "L’idée est de se rendre compte de ce qui a été raté durant l'été et d'essayer de rectifier le tir pour le mois de janvier. Il y aura au moins trois départs. Les joueurs concernés sont au courant."

"Côté arrivées, on part sur minimum deux joueurs, surtout dans le secteur offensif. En revanche, je n'aime pas entendre parler de grand ménage pour évoquer ce futur mercato. Il n'y a pas de mauvais esprit dans le vestiaire et ça, c'est important. C'est pour ça que l'expression grand ménage me dérange. Il n'y a personne à éliminer absolument", a conclu le président du SC Bastia.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales