Rumeurs
Officiel

Mbappé-Luis Enrique, c’est quoi le problème ?

Mbappé et Luis Enrique (PSG)
Publié le par Clément Vales Icon Sport

À l’occasion du match nul entre l’AS Monaco et le PSG (0-0) en ouverture de la 24ème journée de Ligue 1, la nouvelle sortie prématurée de Kylian Mbappé, remplacé à la pause, n’a pas manqué de faire réagir. Si Luis Enrique affirme opérer en prévision d’un futur sans son attaquant, s’agit-il réellement d’un choix tactique sur le long terme ? Éléments de réponse.

Sérieusement bousculé en première période par une AS Monaco entreprenante et séduisant, le Paris Saint-Germain s’en est remis aux parades salvatrices de son gardien, Gianluigi Donnarumma. Après 45 minutes, imaginer voir Luis Enrique réajuster sa formation n’avait alors rien d’une hérésie. C’était sans compter sur la décision déroutante du technicien espagnol de remplacer Kylian Mbappé par Randal Kolo Muani au retour des vestiaires.

Si le PSG a moins souffert au cours du second acte, obtenant finalement le nul sur la pelouse de Louis II (0-0), toutes les caméras étaient braquées sur le capitaine de l’équipe de France, parti suivre le reste du match en tribune aux côtés de sa mère et conseillère. Un épisode qui s’ajoute au feuilleton ouvert depuis la mi-février et l’annonce du départ de Kylian Mbappé du PSG à l’issue de la saison.

Luis Enrique fait-il payer à Mbappé sa non-prolongation ?

Alors que sa non-entrée en jeu lors de la réception du LOSC (le 10 février) pouvait s’entendre - le meilleur buteur de la Ligue 1 (21 buts) avait été touché à quelques jours du huitième de finale aller de Ligue des Champions face à la Real Sociedad -, les trois sorties suivantes de Kylian Mbappé en championnat ont posé questions. Installé une nouvelle fois parmi les remplaçants face à Nantes (le 17 février), le meilleur buteur de Ligue 1 était alors entré pour moins d’une demi-heure de jeu. Face à Rennes (le 25 février) à la 65ème minute, puis contre Monaco dès la mi-temps donc, Luis Enrique l’a invité à regagner le banc de manière surprenante. La question concernant le management de l’ancien entraîneur du Barça est forcément revenue sur la table après le match d’hier soir.

"C'est 100% la décision de l’entraîneur"

En conférence de presse, Luis Enrique a poursuivi dans le sens des déclarations livrées quelques jours plus tôt sur la gestion de son attaquant vedette. "C'est 100% la décision de l'entraîneur. Il faut s'habituer tôt ou tard à jouer sans Kylian. C'est ma décision, c'est la décision que je prends dans l'objectif d'avoir le meilleur pour l'équipe. Ma gestion du cas Mbappé ? Je ne vais pas rentrer dans ce jeu-là. Je suis quelqu'un de pro. La question, j'y ai déjà répondu. Je continuerai de répondre de la même façon, il n'y a aucun problème, c'est une question de gestion et c'est la manière de gérer au mieux, selon moi, l'équipe. Trois questions sur le même sujet ? La même réponse pour tout !", a coupé court l’Asturien de 58 ans. 

Comment Kylian Mbappé vit-il la situation ?

Si la décision de Luis Enrique n’a pas manqué de faire parler, l’attitude de Kylian Mbappé vêtu du survêtement du PSG pour suivre la seconde période du match du PSG face à son ancienne formation n’a pas été en reste non plus. Et notamment le fait qu’il se soit assis en tribune et non aux côtés de ses partenaires sur le banc de touche. L’entourage du joueur fait savoir que c’est un dirigeant parisien qui a conduit le crack de Bondy "de manière spontanée au sein de la délégation du PSG" en gradin.

Visiblement tout sourire, le numéro 7 parisien n’a rien laissé transparaître. Son âme de compétiteur et son ego ont-ils été touchés ? Du côté du joueur, toute polémique est rejetée en arguant la volonté de respecter les choix du coach et d’être concentré sur la rencontre de mardi en Ligue des Champions. À Anoeta face à la Real Sociedad, nul doute que Kylian Mbappé aura à coeur d’envoyer un sérieux message à Luis Enrique. À moins que l’Espagnol ne décide à nouveau de réduire son temps de jeu.


Mon action favorite ? Un une-deux entre les bords de la Garonne et les potreros du Río de la Plata. Supporter du TéFéCé et socio d'Argentinos Juniors. 

Photo de Clément Vales