Les supporters du PSG, l'ambiance dans le vestiaire, sa complicité avec Mbappé : Neymar se livre pour Otro

Les supporters du PSG, l'ambiance dans le vestiaire, sa complicité avec Mbappé : Neymar se livre pour Otro

Dans un entretien accordé au début du mois à Otro, avant sa blessure avec le Brésil, Neymar est revenu sur son début de saison parisien, son mercato d'été, sa relation avec Mbappé ou encore l'ambiance dans le vestiaire parisien.

Sa vie à Paris

"La vie est tranquille, je suis heureux. J'appartiens à ce club, je suis professionnel. Je vais faire de mon mieux pour Paris. Je vais me donner à 100% sur le terrain et je vais essayer d'aider Paris à gagner, surtout la Ligue des champions."

Sa relation avec les supporters

"C'est en train de revenir. L'amour va revenir, j'espère. Je comprends ce qu'ils ressentent. J'essaie de comprendre ce qui leur passe par la tête, mais je leur demande de me comprendre aussi. Quand tu n'es pas heureux, quel que soit le travail que tu fais, tu essaies de partir, de trouver autre chose ailleurs, de changer de métier, pour trouver le bonheur. C'est ce que j'ai voulu faire. Mais finalement je suis resté. Et comme je l'ai dit, je ferai de mon mieux. D'où la comparaison à une relation entre un homme et une femme. On se dispute, ça fait partie de la relation. On se dispute, puis on fait la paix et l'amour revient."

Sa gestion de la pression

"Je sais qu'aujourd'hui, tout ce que je fais ou je dis, dès qu'on cite mon nom... ça a un retentissement énorme. C'est amplifié. J'essaie de ne rien lire, de ne pas regarder les émissions de sport. Je me tiens à l'écart de tout ça. Ma vie et ma routine sont déjà assez fatigantes comme ça. C'est usant. Il faut s'entraîner, rester concentré, se reposer, faire ceci, faire cela... Alors j'essaie de trouver des choses qui me soulagent de cette routine. Je retouve des amis, je sors dîner... Je fais des choses qui me font plaisir, qui me rendent heureux, pour que cette routine ne me pèse pas trop. Les sportifs n'ont pas la vie facile. On le sait, c'est très compliqué. Et pour les footballeurs, ça l'est encore plus, avec tout ce qui entoure notre nom, notre vie. Les médias... bref, tout. Il faut avoir la tête bien accrochée pour supporter tout ça."

Sa recette pour rester positif

"Tout est dans la tête. C'est le plus important. C'est elle qui contrôle ton corps, mais aussi ta routine quotidienne. Si tu réussis à garder un mental fort, tu y arrives mieux. Tu peux être heureux même dans des conditions difficiles. Mais avec un bon état d'esprit, en ne pensant qu'aux choses positives, tout est plus facile.

Son début de saison (l'interview a été réalisée avant sa blessure)

"Je marque, j'aide l'équipe du mieux que je peux. J'espère que ça continuera toute la saison et que Paris sera tout sourire."

L'ambiance dans le vestiaire

"L'ambiance a toujours été cool. Il y a une bonne ambiance. Cette année, il y a plus de gens avec qui il est facile de discuter, de s'entendre. Les nouveaux sont sympa. Ce sont des joueurs concentrés, talentueux. Ca devrait être une bonne année pour Paris."

Sa relation avec Mbappé

"Oui c'est important d'avoir des amis dans l'équipe. C'est une grande équipe. Tu as des affinités avec deux ou trois joueurs, mais c'est difficile d'en avoir avec tout le monde. Mais pour une bonne ambiance de travail, il faut s'entendre avec tout le monde. Avec Kylian, c'est autre chose. Il est Français, je suis Brésilien. On parle anglais et on se débrouille très bien. C'est un jeune incroyable. Il est joyeux, heureux. Sans parler de son talent incroyable. On s'entend bien sur le terrain et en dehors. Du coup, c'est plus facile pour le jeu, pour l'équipe, parce qu'on s'entraide beaucoup et cela se reflète sur l'équipe."