Le PSG et Monaco ont sondé Alvaro Odriozola

LIGUE 1 - Grand espoir du football espagnol au poste de latéral droit, Alvaro Odriozola (22 ans) est du voyage en Russie pour la Coupe du Monde et a même profité des pépins physiques de Dani Carvajal pour démarrer les deux derniers matches amicaux de l'Espagne (marquant même un but face à la Suisse). Selon la presse basque, le latéral droit de la Real Sociedad est très courtisé cet été. Le PSG, l'AS Monaco et l'Atlético Madrid auraient ainsi sondé son entourage.

Passé en 18 mois de la réserve de la Real Sociedad à l'équipe nationale espagnole, Alvaro Odriozola ne semble avoir aucune limite. Déjà considéré comme l'un des meilleurs espagnols à son poste de latéral droit, le jeune homme de la Real Sociedad est annoncé au Real Madrid depuis plusieurs mois.

Récemment, Mundo Deportivo assurait même qu'il serait la première recrue estivale du club merengue. Une information depuis démentie par le président de la Real Sociedad. Mais dans son édition du jour, le quotidien basque Diario de Vasco avance que trois autres clubs se sont rapprochés de l'entourage du joueur pour tâter le terrain : l'Atlético Madrid, le PSG et l'AS Monaco.

Odriozola a une clause à 40 millions

Pour Monaco, l'arrivée d'un latéral droit serait conditionnée au départ de Djibril Sidibé, associé dans cet article du média basque au Manchester United de Mourinho. Pour le PSG, tout dépendra aussi des départs. Si Thomas Meunier décide de partir pour avoir plus de temps de jeu, Paris aura besoin de recruter un concurrent à Dani Alves, qui va manquer le début de saison en raison de sa récente blessure au genou et n'a plus qu'un an de contrat.

Enfin pour l'Atlético Madrid, qui a récemment prolongé son latéral droit croate Sime Vrsaljko, l'idée serait de commencer à préparer l'après-Juanfran (33 ans), mais la venue d'Odriozola serait plutôt envisagée à moyen terme. Sous contrat jusqu'en 2022 avec la Real Sociedad, Alvaro Odriozola dispose d'une clause libératoire fixée à 40 millions d'euros. Son avenir devrait probablement se décanter après la Coupe du Monde.