Livescore Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Laporta : "J'espérais que Messi accepte de jouer gratuitement pour le Barça"

messi-psg-city-celebration
Publié le 08/10 par Fabien Borne Icon Sport

Le président du Barça Joan Laporta s'est exprimé longuement ce vendredi au micro de RAC-1, balayant de nombreux sujets de l'actualité du FC Barcelone et revenant une énième fois sur le départ de Leo Messi au PSG lors du dernier mercato d'été.

Joan Laporta s'est déjà exprimé plusieurs fois sur le départ de Lionel Messi au PSG. Pour RAC-1, le président du FC Barcelone est de nouveau revenu sur cet épisode marquant de l'histoire du club catalan, confiant qu'il avait caressé l'espoir que l'Argentin accepte finalement de rester et de jouer gratuitement pour le Barça.

"Je ne suis pas énervé contre Messi. Je ne peux pas m'énerver contre quelqu'un que j'estime et que j'apprécie autant. Mais il arrive un moment où, quand on voit que ce n'est pas possible, il y a de la déception des deux côtés. Et je sais que les Messi avaient un désir énorme de rester, mais aussi qu'ils avaient beaucoup de pression en raison de l'offre qu'ils avaient de Paris", a confié Laporta.

"On ne peut pas demander ça à un joueur de ce niveau"

Pour le président du Barça, le PSG était sur le coup depuis longtemps : "Les Messi savaient que s'ils ne restaient pas à Barcelone, ils iraient au PSG. Tout indique qu'il a eu l'offre du PSG avant de quitter le Barça. Nous savions pendant la négociation qu'il avait une très grosse offre. Quand le moment est venu de prendre la décision, j'ai pensé que je faisais ce qui était le mieux pour le Barça."

Et Laporta de conclure qu'il avait aussi espéré un ultime effort de l'Argentin pour rester : "J'espérais qu'il y ait un changement de cap de dernière minute et qu'il me dise : je joue gratuitement. Mais on ne peut pas demander ça à un joueur de ce niveau." 

Leo Messi s'est d'ailleurs longuement confié sur son arrivée au PSG dans le dernier numéro de France Football, qui sort demain. Et voici le titre qui barre la Une du magazine : "Je ne me suis pas trompé."