Rumeurs
Officiel

La réponse sans concession de Marcelino (Villarreal) sur son passage à l’OM

OM-Villarreal-Marcelino-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Alors que son équipe Villarreal se déplace à l’Orange Vélodrome ce jeudi pour y affronter l’OM, son ancienne équipe, en huitièmes de finale de Ligue Europa, le tacticien asturien Marcelino a brièvement évoqué hier son éphémère aventure sur la Cannebière.

Heureux hasard du tirage des huitièmes de finale de Ligue Europa, Marcelino retrouve le bouillant Orange Vélodrome ce jeudi à l’occasion du déplacement de Villarreal sur la pelouse de l’OM pour la première des deux confrontations de ce huitième de finale de Ligue Europa. Parti avec pertes et fracas après une réunion houleuse entre les supporters phocéens et Pablo Longoria en septembre dernier, l’entraîneur espagnol ne s’était pas privé dans les semaines suivantes d’adresser plusieurs tacles à l’encontre de son ancien employeur, estimant notamment que l’OM décline. 

« Nous sommes partis parce que c’est ainsi que toutes les parties l’ont décidé mutuellement. Il y avait des circonstances »

Cette fois, l’Asturien a mis de l’eau dans son vin en conférence de presse d’avant-match estimant n’avoir pas de regrets sur son furtif mais intense passage sur le banc marseillais. « Quand je suis arrivé ici, j’aurais bien aimé que mon contrat se termine de façon normale. Mais il y a eu des circonstances qui ont empêché cela. (…) Nous sommes partis parce que c’est ainsi que toutes les parties l’ont décidé mutuellement. Il y avait des circonstances. C’est comme ça. Il faut prendre des décisions parfois. (…) Cette étape à l’OM, j’ai beaucoup appris. C’était plus court que ce que je le désirais. (…) Je n’ai pas de regrets sur ce qui s’est passé. Mais j’ai la conscience tranquille » a-t-il indiqué dans des propos rapportés par RMC Sport. Une déclaration qui ne calmera pas les supporters, bien décidés à le huer tout au long de la partie.

 


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya