Récap mercato Livescore France Étranger Coupes d'Europe International

Espagne-Suède (0-0) : les tops et flops

Morata-Alba-1406
Publié le 14/06 par Maxence Venot Icon Sport

Malgré sa nette domination, l’Espagne rate son entrée en lice dans cet Euro 2021 en étant neutralisée par la Suède à Séville (0-0). Olsen, le portier suédois, a été intraitable sur sa ligne. Retrouvez nos tops et flops de la rencontre.

Les tops

Olsen, imperméable

La Suède peut remercier son portier. Sans lui, le score aurait pu être fleuve. Si sa défense a globalement été solide, elle a tout de même parfois laissé passer les attaquants espagnols, mais Robin Olsen n’a rien laissé passer. Le gardien de l’AS Roma a réalisé cinq arrêts sur sa ligne, dont deux réflexes à bout portant face à Dani Olmo (15’) et Gerard Moreno (90’).

L’activité de Jordi Alba

Capitaine ce soir, le latéral gauche du FC Barcelone a montré l’exemple à ses coéquipiers. Très actif dans son couloir, Jordi Alba a été à l’origine de plusieurs occasions espagnoles. Ses débordements ont offert des solutions aux milieux de terrain (Pedri, Koke et Rodri) et il est parvenu à centrer à huit reprise dans la surface. Le numéro 18 termine la rencontre avec dix ballons récupérés, meilleur total de la rencontre, quatre passes clés et 90 passes dans le camp adverse, c’est plus que n’importe quel autre joueur.

Isak, trop seul

Alors que Janne Andersson a fait jouer ses joueurs très bas ce soir, Alexander Isak n’a eu que très peu de ballons (20 en 69’). Cependant, le joueur de la Real Sociedad a réussi à les bonifier. En première période, alors que son équipe acculait, le jeune attaquant de 21 ans a failli réaliser un hold-up en frappant le poteau (41’). En seconde, cerné par trois défenseurs, Isak est parvenu à se faufiler entre eux et a centré fort devant le but pour Berg, qui a manqué de finition (61’). Sans lui, la Suède n’aurait provoqué aucun danger devant le but de Simon.

Les flops

L’inefficacité espagnole

Alors qu’elle a très nettement dominé cette rencontre, la Roja peut avoir des regrets à l’issue des 90 minutes. Sur 17 tirs, les attaquants espagnols ne sont parvenus qu’à en cadrer seulement cinq. Si Olmo, Ferran Torres, Moreno et Sarabia ont tout de même réussi à alerter Olsen, Alvaro Morata, lui, a raté la plus grosse occasion du match. Seul face au but après une cagade de Danielson, l’attaquant turinois a trop ouvert son pied face au portier suédois (38’) et a loupé le cadre.

Le bus suédois d’Andersson

Même si ses joueurs n’étaient pas donnés favoris face à l’Espagne, Janne Andersson s’est montré un peu trop frileux avec un bloc très bas et compact. Certes, le résultat est là, puisqu’un match nul face à la Roja doit satisfaire le staff suédois, mais le spectacle, lui, était totalement absent. Pourtant, sur deux occasions (41’ et 61’), on a senti que les Bleus et jaunes auraient pu surprendre l’Espagne et remporter ce premier match. Malheureusement, hormis ces deux incursions, ils n’ont pas réellement joué les coups.