Rumeurs
Officiel

Équipe de France : Michel Platini s'en prend à Didier Deschamps

Didier Deschamps donne les consignes à l'entrainement de l'EDF
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

Le champion d’Europe 84 n’a pas caché sa réserve au sujet de l’impact de Didier Deschamps sur cette équipe de France depuis plusieurs années.

L’équipe de France est incontestablement devenue une des toutes meilleures nations footballistiques du monde depuis une décennie. Vice-champions d’Europe en 2016, champions du monde en 2018 et vice-champions du monde en 2022, les Bleus de Didier Deschamps ont clairement fait oublier le marasme causé et traversé par leurs prédécesseurs avec Raymond Domenech, entre autres. Pourtant, si les résultats sont factuellement présents pour démontrer la réussite de Didier Deschamps à la tête de cette équipe, le champion du monde 98 continue de recevoir de nombreuses critiques à son égard. Et c’est une nouvelle fois le cas avec Michel Platini qui, s’il ne l’a pas critiqué directement, ne l’a pas non plus tari d’éloges lors d’un entretien accordé au Figaro, préférant mettre en lumière la qualité de l’effectif mis à sa disposition.

« L’équipe de France est plus facile »

« Si Deschamps a voulu rester avec la sélection et prolonger son contrat (jusqu’en 2026), c’est qu’elle est bonne. Il a du matériel et une sacrée génération en place. Aujourd’hui, diriger l’équipe de France est plus facile. Je ne suis pas fasciné par les entraîneurs. Un bon coach, c’est celui qui a des bons joueurs. Si n’importe qui d’autre aurait eu les mêmes résultats ? Je ne dis pas cela. Pas comme ça. Mais je pense que c’est plus facile pour Didier Deschamps d’entraîner et de gagner avec l’équipe de France que la sélection de San Marin. Il fait très bien les choses. C’est parfait. Zinedine (Zidane), s’il reprend le poste après lui, le fera très bien aussi. Et vous, avec cette équipe-là, vous feriez très bien aussi ».


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré