Transferts France Étranger Coupes d'Europe International

Depay, Aouar, Dembélé, Umtiti, Pellistri : le gros point mercato de Juninho

juninho-sourire-conf
Publié à 09/09 par Fabien Borne Icon Sport

Le directeur sportif lyonnais Juninho était l'invité de Top of the foot sur RMC ce mardi et a balayé l'actualité mercato de l'OL, n'hésitant pas à aborder plusieurs dossiers chauds, de Pellistri à Umtiti en passant par Depay et Aouar.

En fin de contrat dans un an, Memphis Depay est annoncé ces derniers jours dans le viseur du Barça de son ancien sélectionneur Ronald Koeman. Pour le moment, l'OL n'a "rien reçu officiellement" pour son capitaine selon Juninho, conscient toutefois qu'il sera compliqué de le conserver : "Quand un joueur de 26 ans est en fin de contrat, qu’il y a un club comme le Barça derrière, une des plus grandes équipes au monde, cela fait rêver un joueur."

Memphis Depay en position de force

"Je dirais qu’aujourd’hui, Memphis Depay est en position de force, parce qu’il est en fin de contrat, a concédé le directeur sportif brésilien, sans s'avouer vaincu pour autant. Si une proposition arrive de Barcelone, on va être obligé de réfléchir. Mais aujourd’hui, on est aussi capable de garder Memphis sportivement et de l’utiliser jusqu’à la fin de la saison."

Une prolongation ne semble en tout cas pas d'actualité du côté du joueur : "Pour nous, il y a l’intérêt de le prolonger. Le président est capable de faire l’effort. Mais ce que je sens de la part de Memphis, c’est que cela va être difficile. C’est mon sentiment après avoir discuté avec lui", a assuré Juninho.

Houssem Aouar plaît bien à Arsenal

Concernant Houssem Aouar et Moussa Dembélé, les deux autres grosses valeurs marchandes de l'OL, Juninho a également assuré n'avoir rien reçu pour le moment. "Ce sont des joueurs pour lesquels on a reçu des appels, mais pas d’offre officielle", a-t-il insisté avant d'assurer que Depay, Aouar et Dembélé ne partiraient pas tous les trois cet été : "On risque de perdre Houssem et Moussa. Mais c'est sûr qu’on ne va pas perdre les trois en même temps."

Juninho a en tout cas reconnu qu'Aouar avait la cote à Arsenal : "Il est vraiment apprécié par Arteta. Il y a eu certaines discussions pour Mattéo Guendouzi qui est aussi un bon joueur. Il était évoqué pendant la discussion. Mais ce n’est pas le profil dont on a besoin, on a été bien clair. Si c’est comme cela, cela ne nous intéresse pas du tout, c’est ce que l'on a arrêté."

Dembélé encore un an à l'OL ?

Au sujet de Moussa Dembélé, Juninho a laissé entendre qu'il pourrait rester encore un peu à l'OL : "Je pense qu'après Giroud, c'est une possibilité pour Deschamps. C'est un avant-centre de métier, quelqu'un de facile à gérer. Pour moi, c'est intéressant qu'il reste encore avec nous, qu'il continue de progresser. S'il continue de progresser, sa valeur sera peut-être encore plus importante que maintenant. C'est la réflexion qu'on a."

Thiago Silva et Umtiti trop chers

Au rayon des possibles arrivées, Juninho a surtout évoqué des dossiers qui ne se feront pas. Il a ainsi confirmé avoir tenté sa chance pour Thiago Silva, mais "c’était impossible" financièrement. Idem pour Samuel Umtiti, dont le nom a été évoqué dans le dossier Depay : "Il faut dire la vérité aux supporters, on ne peut pas payer le salaire d’un Umtiti. Mais si le joueur cherche un projet, qu’il fait un effort avec peut-être un contrat plus long, qu’il a envie de rentrer à la maison, là je vais le chercher tout de suite."

Juninho a aussi répété qu'il rêvait d'un retour au bercail de Karim Benzema et attendait le bon moment pour "mettre le projet sur la table". Le Brésilien a aussi révélé qu'il avait tenté de convaincre Alexandre Lacazette de venir six mois en prêt l'hiver dernier. "Mais à partir du moment où tu regardes le niveau de contrat de ces joueurs, ce n’est pas pour nous aujourd’hui", a-t-il ajouté.

Pellistri courtisé, mais c'est compliqué

Enfin, Juninho a bien voulu en dire un peu plus sur Facundo Pellistri, ce prometteur ailier uruguayen pisté par l'OL : "J'aime ce joueur, j'aime le profil. Il a 18 ans. C’est un jeune Uruguayen avec un passeport européen. Ce qui veut dire qu’il ne prend pas une place de joueur extra-communautaire. J’aime aussi l’état d’esprit des Uruguayens et je cherche des profils comme ça. C’est un joueur de couloir, mais qui travaille beaucoup défensivement. Il a déjà de l’expérience, car être titulaire au Peñarol à 18 ans, ce n’est pas facile non plus."

Un dossier que Juninho sait toutefois compliqué : "Ce n'est pas un dossier facile car il y a beaucoup de clubs dessus et Peñarol ne lâche pas facilement. Mais oui, c'est un profil qui me plaît beaucoup même si aujourd'hui on a beaucoup de joueurs à ce poste. On a Rayan Cherki aussi, mais bon c'est un peu l'ADN de l'OL d'investir sur les jeunes. Surtout un jeune qui est prêt comme ça, donc on continue de discuter pour lui."