Livescores Transferts France Étranger Coupes d'Europe International
20:00
Logo de l'équipe : LOSC
Lil
1 - 0
PSG
Logo de l'équipe : Paris Saint-Germain
Voir plus

Danemark-Belgique (1-2) : les tops et flops

KDB-THazard-1706
Publié le 17/06 par Maxence Venot Icon Sport

Menés à la pause, les Belges sont parvenus à renverser le match en seconde période et à battre les Danois (1-2) à Copenhague. Une victoire synoyme de qualification pour les 1/8 pour la Belgique. Retrouvez nos tops et flops de la rencontre.

Les tops

L’entrée de De Bruyne

Absent lors de la première rencontre face à la Russie suite à sa double facture du nez et de l'orbite gauche lors de la finale de Ligue des champions face à Chelsea, le milieu de terrain a fait ses débuts dans cet Euro ce jeudi soir face au Danemark. Et avec la manière. Sur le banc au coup d’envoi, Kevin De Bruyne est entré au retour des vestiaires. Il a rapidement fait du bien dans le jeu des Diables rouges, en difficulté lors de la première période. En 45 minutes, le maître à jouer de Roberto Martinez a distribué deux passes clés dont une décisive pour Thorgan Hazard (55’). Le Citizen a également cadré deux tirs dont un a terminé au fond des filets. KDB is back.

Les choix de Roberto Martinez

Agacé sur le bord du terrain face à la fébrilité de ses joueurs lors de la première période, Roberto Martinez n’a pas tardé à réagir. Dès le retour des vestiaires, le sélectionneur de la Belgique a fait entrer Kevin De Bruyne (voir ci-dessus) à la place de Dries Mertens, fantomatique jusque-là. Peu avant l’heure de jeu (59’), l’Espagnol a ensuite lancé Eden Hazard et Witsel, de retour de blessure, aux dépens de Carrasco et Dendoncker. Deux entrées importantes, puisque le numéro 10 des Diables rouges a profité de sa technique et de sa bonne entente avec son frère pour faire des différences offensives et même délivrer une passe décisive pour De Bruyne (70’). Au milieu de terrain, Witsel, lui, a fluidifié le jeu et a allégé Tielemans.

L’énorme première période danoise

Avant le coup d’envoi, beaucoup de questions se posaient autour des joueurs de Kasper Hjulmand. Sont-ils libérés du traumatisme de samedi dernier ? Ont-ils la force de relever la tête ? Ils ont montré que oui, notamment en première période. Les Danois ont totalement asphyxié les Belges lors du premier quart d’heure grâce à un très bon pressing, poussant les coéquipiers de Lukaku à mal relancer, et des projections rapides vers l’avant.

Les coéquipiers de Christian Eriksen ont d’ailleurs rapidement ouvert le score grâce à une frappe de Poulsen (2’) et ont enchaîné les occasions dans la surface des Diables rouges (5’, 6’, 13’,14’,16’). A la 20’, les Danois avaient déjà tiré six fois (neuf à la pause) et cadré trois fois. Fébriles et impuissants face au rythme effréné de leurs adversaires, les Belges, eux, ne comptaient qu’un seul petit tir à la fin du premier acte.

Les flops

La mauvaise relance de Denayer

Remplaçant lors du premier match de la Belgique face à la Russie, Jason Denayer a totalement manqué son entrée dans cet Euro. Titulaire aujourd’hui, le défenseur a commis une erreur fatale dès la première minute de la rencontre. Sous la pression, le Lyonnais a relancé dans l’axe dans les pieds d’Hojbjerg, son adversaire. Le milieu danois en a profité pour trouver Poulsen, auteur de l’ouverture du score (2’). La suite de la rencontre n’a guère été mieux, Denayer n’a remporté qu’un duel sur cinq et n’a intercepté qu’un seul ballon.

Mertens fantomatique

Aligné aux côtés de Lukaku et Carrasco en attaque, Dries Mertens est passé à côté de son match. Enfin, de sa mi-temps plutôt. Au retour du vestiaire, Roberto Martinez a décidé de le faire sortir pour faire entrer De Bruyne. En 45 minutes, l’ailier du Napoli a touché 18 ballons, n’a tiré qu’une fois, n’a délivré aucune passe amenant à une occasion et n’a remporté aucun de ses duels (4).