Rumeurs
Officiel

Barça – PSG : Luis Enrique est prêt à tout pour se qualifier

Luis Enrique (PSG) et son oreillette
Publié le par Jean Bodéré Icon Sport

C’est un Luis Enrique revanchard qui s’est présenté en conférence de presse ce lundi à la veille du match retour entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain.

À environ 24 heures du coup d’envoi du match retour entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain pour les quarts de finale de Ligue des Champions, la rencontre semble déjà lancée en-dehors du terrain. En effet, Luis Enrique s’est présenté ce lundi en conférence de presse aux côtés d’Achraf Hakimi et le moins que l’on puisse dire c’est que l’espagnol est prêt pour la deuxième manche. Après avoir été complètement surclassé par Xavi au Parc des Princes, l’ancien barcelonais est prêt à livrer bataille de nouveau à son ancien club avec la qualification en demi-finale comme seul objectif.

« Nous savons exactement ce que nous voulons faire »

« Après 27 matches sans perdre, il faut se relever, se préparer et améliorer la performance. Il ne faut pas exagérer. Il faut accepter la défaite, nous avons félicité le Barça. Il faut nous préparer pour demain. (…) Après une défaite, les deux jours qui ont suivi ont été difficiles. On a du mal à retrouver notre état physique et mental sur le coup, mais il y a un autre match au bout de six jours. Nous savons exactement ce que nous voulons faire. (…) On tombe, on se relève. Un sportif de haut niveau doit être habitué à cela, il faut l’accepter. Après ces deux jours, le joueur a cette capacité de s’entraîner. On a eu le temps pour mieux préparer notre stratégie d’attaque. Je le répète : nous sommes prêts. (…) Tous les joueurs de mon équipe veulent gagner. Tous ceux qui font partie du PSG. Le PSG n’a jamais été capable de se qualifier après avoir perdu à l’aller, mais demain, nous allons le faire. »


Supporter de l'En Avant de Guingamp, le meilleur des clubs Bretons, je préfère rencontrer Yannis Salibur, Cristophe Kerbrat ou Jeremy Sorbon plutôt que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Sergio Ramos.

Photo de Jean Bodéré