Balotelli et Felipe Melo répondent aux critiques de Chiellini

balotelli-chiellini
Publié le par Fabien Borne Icon Sport

En pleine promotion de son autobiographie, qui sort mardi prochain, Giorgio Chiellini a accordé une interview à La Repubblica. L'occasion pour lui de confirmer les critiques écrites dans son livre à l'attention de deux anciens coéquipiers : Mario Balotelli et Felipe Melo. 

Giorgio Chiellini a de l'expérience dans le foot, mais aussi dans les affaires visiblement. Histoire de bien faire le buzz avant la sortie de son autobiographie mardi prochain, le défenseur de la Juventus a envoyé un tacle appuyé à Mario Balotelli et Felipe Melo, dans un entretien accordé à La Repubblica.

"Balotelli est une personne négative, Felipe Melo une pomme pourrie"

"Ils m'ont vraiment déçu. Je confirme ce qui est écrit dans "Moi, Giorgio". Balotelli est une personne négative, sans respect pour le groupe. En Coupe des Confédérations contre le Brésil, en 2013, il n'a été d'aucune aide, il aurait mérité des claques. Pour certains, il aurait pu être dans les cinq meilleurs au monde. Moi, je n'ai jamais pensé qu'il puisse être dans les dix ou vingt premiers. Mais il y en a un qui était encore pire, c'est Felipe Melo : le pire des pires. Je ne supporte pas les irrespectueux, ceux qui veulent toujours aller dans le sens contraire des autres. Avec lui, on risquait toujours la bagarre. Je l'ai dit aussi aux dirigeants : c'est une pomme pourrie."

"Moi au moins, j'ai le courage de dire les choses en face"

Une sortie qui a forcément fait le buzz dans la presse italienne et poussé les deux principaux intéressés à réagir. Via son compte Instagram, Mario Balotelli s'est défendu : "Moi au moins, j’ai la sincérité et le courage de dire les choses en face. Toi depuis 2013 tu as eu beaucoup d’occasions de le faire, en te comportant comme un vrai homme, mais tu ne l'as pas fais. Qui sait ce que tu diras un jour de tes coéquipiers d’aujourd’hui, capitaine bizarre... Si c’est ça être un champion, alors je ne préfère pas l’être. Et je n’ai jamais manqué de respect au maillot de l’Italie."

"Chiellini s'est toujours fait dessus"

Via un message envoyé à La Gazzetta dello Sport, le pitbull brésilien a aussi répondu à son ancien coéquipier à la Juve : "Quand j’étais à Turin, je n’ai jamais manqué de respect à personne : ni aux coéquipiers, ni aux dirigeants, ni à la Juventus en général. Mais à ce stade, je n'ai pas de respect pour lui. Et je n’en aurai jamais. Il dit que Balotelli doit être giflé et que je suis le pire des pires et qu’il risquait toujours la bagarre à cause de moi ? Eh bien, il s’est toujours fait dessus... et puis, désolé, c’est trop facile de dire du mal des autres dans livre. Peut-être que "ce défenseur" est toujours en colère contre moi parce que, quand je suis allé à Galatasaray, nous les avons giflés en les éliminant de la Ligue des Champions".