Rumeurs
Officiel

ASSE : Gautier Larsonneur détruit ses coéquipiers après la défaite à Dunkerque

ASSE-mercato-2024-Larsonneur-jpg
Publié le par Melvin Moya Icon Sport

Défaite pour la deuxième fois consécutive en Ligue 2, samedi à Dunkerque (1-0), l’AS Saint-Étienne reste loin du top 5. Après cette énième désillusion, Gautier Larsonneur a tiré la sonnette d’alarme avec des mots crus envers son équipe. 

 

Le début d’année 2024 de l’AS Saint-Étienne ressemble étrangement à la fin d’année 2023. En dépit d’un changement d’entraîneur sur leur banc avec la nomination d’Olivier Dall’Oglio, les Verts s’enlisent dans le ventre mou de la Ligue 2. Déjà battu par Amiens (0-1), le week-end dernier, le club forézien s’est à nouveau incliné, samedi après-midi à Dunkerque (1-0). Le revers de trop pour Gautier Larsonneur, visiblement très agacé en zone mixte de cette énième contre-performance de l’ASSE cette saison. 

« Il faut remettre la marche avant, travailler et fermer nos gueules »

« Ce serait trop facile de se réfugier derrière l’erreur de l’arbitre. On n’a pas été au niveau et ça fait plusieurs matchs. On doit se remettre en question. On était dans le top 5 il y a deux mois : cette équipe régresse. Il faut remettre la marche avant, travailler et fermer nos gueules. Quand je vois qu’il y a des supporters qui viennent là et que je vois ce qu’on fait sur le terrain… On devrait se regarder dans la glace. Ça fait plusieurs rencontres à Geoffroy-Guichard… Je vais le dire… On n’a pas les couilles. Eux, ils sont là, ils ne sont pas chiants, à nous de leur donner un peu de choses car au bout d’un moment ça va finir par péter. La patience de tout le monde à ses limites » a-t-il tonné dans des propos rapportés par nos confrères du Progrès. Reste à savoir si cette déclaration sera suivie d’une réaction du groupe stéphanois, qui reçoit Troyes le 12 février prochain.


Fan inconditionnel de la Coupe de France et de Football Manager. Passé par WebGirondins, Daily Sports, BeIN Sports et Quinze Mondial, je me lance dans cette nouvelle aventure avec l'idée de rester aussi longtemps sur ce site que Alex Ferguson à Manchester United.

Photo de Melvin Moya