Livescores Euro 2020 Transferts France Étranger Coupes d'Europe
21:00
Drapeau du pays : Espagne
Esp
1 - 1
Pol
Drapeau du pays : Pologne
Voir plus

Arsenal-Villarreal (0-0) : les tops et flops

Joie-villarreal-06052021
Publié le 06/05 par Maxence Venot Icon Sport

A l'Emirates Stadium, Arsenal a concédé le match nul sur sa pelouse face à Villarreal (0-0) en demi-finale retour de Ligue Europa. Le club espagnol, emmené par Unai Emery, s'est donc qualifié pour sa première finale européenne. Retrouvez nos tops et flops de cette rencontre.

Les tops

Unai Emery et son collectif

Unai Emery et ses joueurs n’ont quasiment pas tremblé. D’une part parce qu’Arsenal n’a rien proposé en face, mais aussi parce que le sous-marin jaune a bien géré sa rencontre. D’une part en gardant le ballon et en faisant courir leurs adversaires, notamment en seconde période, mais également en pressant haut et en gênant la construction des Gunners. Villarreal a fait preuve de sérénité malgré l’importance de la rencontre puisque le club espagnol jouait une qualification pour la première finale européenne de son histoire. La cinquième pour Unai Emery.

Albiol-Torres solides

La sérénité de Villarreal ce soir est notamment due à une défense solide. Pau Torres et Raul Albiol n’ont quasiment rien laissé aux attaquants d’Arsenal, qui n’ont cadré que deux tirs en 96 minutes et n’ont pas inscrit le moindre but. A plusieurs reprises, Raul Albiol, 35 ans, a remporté ses duels à l’expérience, poussant les Gunners à la faute.

Les flops 

Le match dans sa globalité

Malgré un enjeu de taille, la rencontre n’a pas tenu toutes ses promesses. Si le match aller a compté trois buts, cette demi-finale retour a été beaucoup plus calme. En terme de buts, mais aussi en terme d’occasions. Seule la frappe enroulée de Chukwueze (5’) est à retenir côté Villarreal. Côté Gunners, les deux poteaux d’Aubameyang (26’, 79’) ont été les seuls frissons de la rencontre. Dans le jeu, le spectacle était également absent.

L’attentisme de Mikel Arteta

Si la qualification en finale de Ligue Europa était vitale pour Arsenal, neuvième en Premier League, pour jouer la Ligue des champions la saison prochaine, le coach espagnol passe à côté de l’objectif. Ce soir, son équipe n’a montré aucune envie et ça n’a pas semblé le déranger. Après une première période sans rien proposer, Mikel Arteta n’a procédé à aucun changement au retour des vestiaires alors que ses joueurs couraient après le score. Et quand il a dénié faire entrer du sang-neuf, l’ancien adjoint de Pep Guardiola n’a pas pris de réel risque. Le changement Aubameyang-Lacazette à la 80' en est la preuve.

L'ombre d'Odegaard

Titularisé au cœur du jeu aux côtés de Smith Rowe, Martin Odegaard a été décevant. On peut même se demander s’il a réellement joué. L’international norvégien a traversé la rencontre sans rien proposer. Et s’il ne s’est pas rendu disponible entre les lignes sans le ballon, Odegaard a également eu des difficultés lorsqu’il l’avait au pied. Le milieu offensif termine le match sans passe clé, avec zéro centre réussi sur six et quinze ballons perdus.