PSG : Tuchel dédramatise sa passe d'armes avec Leonardo

PSG : Tuchel dédramatise sa passe d'armes avec Leonardo

Recadré par Leonardo juste avant la trêve internationale, Thomas Tuchel a calmé le jeu aujourd'hui en conférence de presse à l'heure d'être interrogé sur sa récente passe d'armes avec son directeur sportif.

Pour s'être plaint du mercato réalisé par le PSG, Thomas Tuchel avait été sèchement et publiquement recadré par Leonardo juste avant la trêve internationale. "On n'a pas aimé la déclaration de Tuchel. Le club n'a pas aimé, moi je n'ai pas aimé personnellement. Je pense qu'il faut comprendre le moment qu'on vit tous. Il y a vraiment des situations très graves. Ne pas comprendre cette situation... on n'a pas aimé", avait notamment lâché le Brésilien.

C'était le 2 octobre en zone mixte après une victoire 6-1 du PSG face à Angers et trois jours avant la fermeture du marché. Leonardo a profité du money time du mercato pour récupérer trois joueurs : Moise Kean en prêt, Danilo Pereira en prêt avec option d'achat et Rafinha, quasiment libéré par le Barça. Ce jeudi, Thomas Tuchel a forcément été interrogé sur la sortie de Leonardo et a souhaité arrondir les angles.

"Rien de personnel"

"J'ai entendu clairement sa déclaration, a lâché l'Allemand en conférence de presse. J'ai donné mon avis sur la situation. Et voilà. Dans le foot, je ne prends jamais les choses de manière personnelle. C'est comme ça. On n'a pas eu de contacts après. On a fait des entraînements avec les joueurs qui étaient là. C'est ce que j'aime le plus, travailler sur le terrain. On a fait ça durant la trêve avec les 8 joueurs qui étaient là."

Relancé sur le sujet, Tuchel a voulu faire comprendre que cette histoire était désormais oubliée : "Dans un groupe fort comme celui de l'année dernière, vous avez observé que l'équipe était très soudée, très proche. Mais en même temps, il peut y avoir des conflits et cela ne change pas le fait que les gens soient soudés. J'ai donné mon avis, il a donné le sien et comme je l'ai dit, je ne prends pas les choses personnellement. J'ai donné mon avis parce que c'est mon job comme entraîneur de me battre pour avoir le meilleur pour l'équipe. Leo a dit ce qu'il avait à dire, ok, maintenant les choses sont claires. On peut aller de l'avant, car pour moi, il n'y a rien de personnel."