PSG-OM : l'agent d'Alvaro nie "catégoriquement" tout racisme envers Neymar

PSG-OM : l'agent d'Alvaro nie "catégoriquement" tout racisme envers Neymar

Après l'oncle d'Alvaro Gonzalez, c'est son agent José Rodri qui est sorti du silence pour défendre le défenseur central de l'OM et réfuter publiquement et catégoriquement les accusations de racisme lancées par Neymar.

Trois jours après les faits, aucune image n'est venue pour le moment confirmer les accusations d'insultes racistes lancées par Neymar à l'encontre d'Alvaro Gonzalez et chaque partie reste campée sur ses positions. Le Brésilien a maintenu ses accusations hier soir sur Instagram, tout en reconnaissant avoir "manqué de sagesse" en se faisant justice lui-même.

De son côté, l'OM, Valentin Rongier et André Villas-Boas ont soutenu leur défenseur espagnol, répétant qu'il n'était pas raciste mais n'affirmant pas pour autant clairement qu'il n'avait pas dit ce que lui reproche Neymar, à savoir "fils de p*** de singe".

Hier, l'oncle d'Alvaro est en revanche sorti du silence pour assurer que son neveau avait traîté Neymar de "bobo" (imbécile) et non de "mono" (singe) comme l'affirme le Brésilien. Sur les ondes d'Onda Cero, l'agent du défenseur marseillais s'est aussi exprimé hier soir et a nié les accusations dont son client fait l'objet.

L'agent d'Alvaro n'exclut pas de porter plainte contre Neymar

"Alvaro a une conduite irréprochable depuis le début de sa carrière et n'a jamais été impliqué dans ce genre de chose. En aucun cas, il n'a proféré des insultes racistes contre Neymar. Je veux le dire clairement, car Alvaro me l'a dit, il nie catégoriquement quelconque type de qualification raciste dirigée à un confrère de profession, en l'occurence Neymar", a assuré l'agent.

José Rodri a ensuite fait passer le message qu'il suffisait de voir l'historique des deux joueurs concernés pour savoir qui disait la vérité, sous-entendant clairement que le Brésilien mentait. Enfin, l'agent d'Alvaro a aussi annoncé attendre de connaître l'éventuelle sanction dont pourrait faire l'objet son joueur avant d'entreprendre d'éventuelles poursuites contre Neymar et ainsi "laver l'honneur" de son client.

Ce mercredi, la commission de discipline de la LFP va se réunir à partir de 18h pour statuer sur les faits notés dans le rapport de l'arbitre du match (notamment les expulsions). Les accusations de racisme ne figurent pas dans le rapport, de même que le supposé crachat d'Angel Di Maria, mais la commission peut décider d'ouvrir une enquête si elle estime avoir assez d'élements. On saura donc ce soir si la LFP lance ou non une investigation contre Alvaro Gonzalez et Angel Di Maria. Si c'est le cas, il faudra attendre quelques jours pour connaître le verdict.