Mercato PSG : Leonardo veut du cash dans le deal Neymar pour faire un gros coup

Mercato PSG : Leonardo veut du cash dans le deal Neymar pour faire un gros coup

Dans son édition du jour, L'Equipe revient sur les discussions de mardi entre le PSG et le Barça au sujet de Neymar. Et selon le quotidien français, Leonardo espère récupérer au minimum 100 millions d'euros dans l'affaire, en plus de deux joueurs barcelonais, afin de pouvoir signer un gros joueur d'ici la fin du mercato.

Après avoir bouclé plusieurs dossiers initiés par son prédécesseur Antero Henrique, Leonardo est au front pour défendre les intérêts du PSG dans le dossier Neymar. Et sa mission est simple : récupérer le plus d'argent possible en cas de départ du Brésilien.

Selon L'Equipe, Leonardo réclame ainsi 100 M€ en cash minimum au Barça dans le deal Neymar, en plus de deux joueurs du club barcelonais à définir. Le tout pour pouvoir signer d'ici la fin du mercato un gros coup, voire peut-être même renforcer d'autres positions. Les noms de Gianluigi Donnarumma et Paulo Dybala ont beaucoup circulé ces dernières semaines. Deux noms que cite d'ailleurs L'Equipe aujourd'hui.

Icardi plutôt que Dybala ?

Mais en Catalogne, Sport a une autre théorie. Selon le quotidien catalan, le PSG ne fera pas Dybala s'il récupère Coutinho et foncera plutôt sur Mauro Icardi, que l'Inter veut vendre cet été. A un an de la fin du contrat de Cavani, ça ne serait en effet pas idiot. Un gardien et un autre milieu de terrain seraient aussi pistés par le PSG selon cette source, qui ne parle pas en revanche d'un latéral gauche ou d'un latéral droit.

Concernant ce poste de latéral droit, Le Parisien confirme d'ailleurs aujourd'hui que le PSG apprécie beaucoup Nelson Semedo, mais assure, comme d'autres, que le Barça se refuse à l'intégrer au deal Neymar et s'en remet au montant de sa clause, fixée à 100 millions d'euros d'ailleurs.

Bref, la fin de mercato du PSG s'annonce passionnante et sera forcément directement liée au sort de Neymar. S'il reste, difficile d'imaginer beaucoup de mouvements dans les rangs parisiens d'ici le 2 septembre. S'il part en revanche, et en fonction de ce que le PSG aura négocié avec le Barça ou le Real, Paris devrait avoir des liquidités pour se renforcer.