Mercato OM : l'avis de Ravanelli sur le transfert avorté de Balotelli

Mercato OM : l'avis de Ravanelli sur le transfert avorté de Balotelli

MERCATO OM - Resté dans le coeur des supporters marseillais, Fabrizio Ravanelli est désormais entraîneur mais n'a pas de club actuellement. S'il a répété son envie d'entraîner un jour l'OM, l'Italien a aussi évoqué le transfert avorté de Mario Balotelli à Marseille dans un entretien accordé à la chaîne L'Equipe.

Fabrizio Ravanelli était l'invité de l'Equipe du Soir dimanche et a pu donner son avis sur le match de l'Italie face à la Pologne (1-0 pour les Italiens) qui était diffusé sur la chaîne. Mais la "Penna Bianca" a aussi parlé de l'OM, le club qu'il a marqué de son empreinte lors de son passage à la fin des années 90.

Désormais entraîneur, il est sans club depuis son départ de l'Arsenal Kiev, un club ukrainien qu'il avait rejoint en juin dernier et avec qui ça ne s'est pas bien passé (1 seule victoire en 9 matches). "Mon fils est né à Marseille et mon rêve est toujours d'entraîner un jour l'OM. Mais surtout de retourner en France et de montrer ma valeur, ma connaissance du football, car la dernière fois que j'ai entraîné Ajaccio, ça ne s'est pas bien passé", a-t-il confié.

Pas question pour autant pour Ravanelli de prétendre piquer la place de Rudi Garcia : "L'OM c'est un rêve, mais je suis prêt. Tout de suite ? Actuellement, il y a un très bon entraîneur, Rudi Garcia. Il a fait un très bon boulot aussi en Italie. J'ai beaucoup de respect pour lui, c'est un grand entraîneur."

Balotelli, pas indispensable à l'OM pour Ravanelli

Enfin, l'ancien buteur de l'OM, au pied gauche de velours, a été interrogé sur le transfert avorté de Balotelli à l'OM. Est-ce que l'OM aurait dû absolument faire signer Balotelli ? "Non", a-t-il répondu avant de développer.

>> Les vérités de Balotelli sur son transfert avorté à l'OM

"Je pense que ce n'est pas un joueur indispensable pour l'OM, a-t-il ajouté. Ce n'est pas que Balotelli n'est pas bon, car c'est un très bon joueur. Mais l'OM a besoin de joueurs qui ont l'envie de se battre, de mouiller le maillot comme disent les supporters. Aujourd'hui dans le foot, ce n'est pas le nom qui compte, mais l'état d'esprit, le caractère, la personnalité. "Droit au but", c'est la devise de l'OM. On doit jouer pour ça à Marseille, pas pour son nom derrière le maillot."