Memphis Depay se paye les supporters de l'OL après les incidents

Memphis Depay se paye les supporters de l'OL après les incidents

Révolté par une banderole anti-Marcelo, Memphis Depay a couru vers le supporter lyonnais qui la brandissait et a ensuite laissé exploser sa colère au micro de RMC Sport, lâchant ses quatre vérités aux supporters de l'OL.

Memphis Depay en avait gros sur la patate. Au micro de RMC Sport, le capitaine de l'OL n'en croyait toujours pas ses yeux après les incidents qui ont émaillé l'après match OL-Leipzig et dont il a été l'un des grands protagonistes.

"Regardez moi : que voyez-vous ? Je suis furieux, en colère, je ne sais pas quoi dire. Je ne sais pas quoi dire... Nous n'avons pas fait notre meilleur match, c'est vrai, mais nous nous sommes qualifiés. Nous sommes allés sur le terrain, nous avons joué avec notre coeur pour se qualifier", a commencé le Néerlandais, avant de pointer du doigt le comportement de ses supporters.

"On veut faire corps avec nos fans, mais eux ne veulent pas faire corps avec nous"

"C'est difficile pour une équipe de jouer alors qu'un de nos joueurs a des problèmes avec certains supporters. Il faudrait quoi ? Qu'on aille les remercier alors qu'ils disent des choses folles sur nos familles, nos enfants ? Franchement, il faut que je sois prudent, car ça me rappelle mon passé et je n'ai plus envie d'être cet homme-là. J'ai mûri, je suis devenu plus calme, mais je n'ai pas de mots pour ça. Cela n'a aucun sens de jouer dans un stade plein si après un bon résultat, on ne peut pas remercier le public. On veut faire corps avec nos fans, mais eux ne veulent pas faire corps avec nous."

Depay est ensuite revenu sur son sprint en direction du supporter qui brandissait le drapeau : "J'ai couru vers lui pour lui dire : "Détends-toi, pose ce drapeau gênant pour tout le monde". Qui a le temps d'aller peindre un âne sur un drapeau ? Si tu as le temps pour ça, pose-toi des questions. Si tu viens au stade, il faut nous supporter. Là, ils nous ont craché dessus, ils nous ont craché dessus ! Je n'ai jamais vu ça. C'est vraiment très gênant. Le président, l'entraîneur, le club, c'est à eux de prendre des responsabilités."

Un message entendu par Jean-Michel Aulas, qui a déploré en zone mixte ces incidents et promis des sanctions : "Je retiens la qualification. C’est dommage que certains supporters aient voulu gâcher la fête. On a eu un incident regrettable après le match. Memphis a démontré qu’il était un capitaine incroyable qui défend ses coéquipiers. Je vais aller voir les dirigeants du virage Nord. On ne peut pas admettre cela. On prendra des sanctions. C’est triste de voir un abruti gâcher la fête. Il faut retenir la qualification."