Mbappé pousse Neymar, la presse espagnole s'enflamme pour rien

Mbappé pousse Neymar, la presse espagnole s'enflamme pour rien

Le PSG a remporté le Trophée des champions ce samedi face au Stade Rennais et une petite séquence fait le buzz depuis la fin du match. On y voit Mbappé pousser Neymar, au moment de la célébration du trophée. Les médias espagnols se sont rapidement enflammés, sans visionner la séquence en entier.

En ce moment, tous les prétextes semblent bons pour se payer la tête de Neymar, quitte à travestir la réalité. Depuis quelques minutes, les médias espagnols se délectent d'une petite séquence où l'on voit Mbappé pousser Neymar au moment où le PSG célèbre son Trophée des champions et prend la pose devant les photographes.

Dans l'extrait qui est relayé par la presse espagnole, on peut avoir l'impression que le Français ne veut pas voir le Brésilien sur la photo. Même si c'était le cas, cela aurait très pu être une simple blague, puisque les deux hommes sont amis, comme l'a rappelé hier Mbappé en conférence de presse, ajoutant qu'il voulait absolument voir Neymar rester au PSG.

Mais la réalité est même plus anodine que ça et il suffit de voir la séquence en entier (ci-dessous) pour s'en rendre compte. Au moment de soulever le trophée et de célébrer la victoire du PSG, Neymar était un peu en retrait et Marco Verratti, très pote avec le Brésilien lui aussi, est allé le chercher pour qu'il se mette au milieu du groupe. Les deux hommes sautent de joie, avec Mbappé juste au-dessus. Puis quelques secondes plus tard, Neymar semble "s'embrouiller" avec Verratti, assis par terre, et c'est là que Mbappé pousse Neymar hors du champ, comme pour séparer les deux hommes, qui ne faisaient sans doute que se taquiner. 

Quelques secondes plus tard, Neymar revient dans le champ et prend la pose avec ses coéquipiers, en toute normalité. Une non-affaire donc, mais qui n'empêche pas les médias espagnols de déformer la réalité à leur avantage, histoire de créer une pseudo-brouille entre les deux attaquants vedettes du PSG.