Récap mercato Livescore France Étranger Coupes d'Europe International

La Liga va porter plainte contre le PSG après la prolongation de Mbappé

tebas-cernes-liga
Publié le 22/05 par Marius Cassoly Icon Sport

Dans un long communiqué, la Liga a annoncé samedi qu'elle comptait porter plainte contre le PSG notamment après la prolongation annoncée de l'attaquant français Kylian Mbappé.

Non, Kylian Mbappé ne rejoindra pas le Real Madrid. Pourtant promis au club de la capitale espagnole, qu'il souhaitait rejoindre l'été dernier, l'attaquant français de 23 ans a finalement décidé de prolonger son contrat avec le PSG de trois ans supplémentaires, soit jusqu'en 2025. Une décision qui a laissé amer Javier Tebas, le président de la Liga, connu pour ses prises de positions répétées à l'encontre du club parisien. Mais ce n'est pas tout.

La Liga dépose plainte

Comme cela avait déjà fuité dans certains médias espagnols, la Liga a officiellement annoncé son intention de déposer une plainte "contre le PSG devant l'UEFA, les autorités administratives et fiscales françaises et devant les instances compétentes de l'Union européenne" après cette prolongation de Kylian Mbappé, qui "menace la durabilité économique du football européen, mettant en danger des centaines de milliers d'emplois à moyen terme et l'intégrité sportive, non seulement des compétitions européennes, mais aussi de nos ligues nationales", précise le communiqué de l'instance. 

Et de poursuivre : "Il est scandaleux qu'un club comme le PSG, qui a perdu plus de 220 millions d'euros la saison dernière, après avoir accumulé des pertes de 700 millions d'euros ces dernières saisons (même en déclarant des revenus de sponsoring d'un montant très douteux), avec un coût d'effectif d'environ 650 millions d'euros pour cette saison 21/22, puisse faire face à un accord avec ces caractéristiques alors que les clubs qui pourraient assumer l'arrivée du joueur sans voir leur masse salariale compromise, se retrouvent sans pouvoir le signer".

Avant de tacler QSI, propriétaire du PSG, et Nasser Al-Khelaïfi, le président :  "Ces comportements montrent encore plus que les clubs étatiques ne respectent pas et ne veulent pas respecter les règles d'un secteur économique aussi important que le football, qui est la clé de la pérennité de centaines de milliers d'emplois. Ce type de comportement mené par Nasser Al-Khelaifi, président du PSG, en tant que membre du comité exécutif de l'UEFA, président de l'ECA, est un danger pour le football européen au même niveau que la Super League".

Le communiqué complet de la Liga est à retrouver en cliquant ici.