L'Atlético dément pour Lucas Hernandez au Bayern, Marca persiste et signe

L'Atlético dément pour Lucas Hernandez au Bayern, Marca persiste et signe

MERCATO BAYERN - L'Atlético Madrid a publié un communiqué pour démentir tout accord avec le Bayern Munich concernant le futur paiement de la clause libératoire de Lucas Hernandez en janvier. Marca, à l'origine du scoop, maintient sa version.

Marca a-t-il bluffé tout le monde ou tout simplement mis dans l'embarras l'Atlético Madrid et le Bayern en révélant une information censée rester secrète jusqu'en janvier ? Hier soir, le quotidien madrilène affirmait en tout cas, sans conditionnel, que le champion du monde français allait signer au Bayern Munich cet hiver après le paiement de sa clause libératoire de 80 millions d'euros.

L'Atlético dément, mais...

Rapidement, le Bayern Munich a démenti cette intention au club madrilène selon l'agence de presse espagnole EFE. Dans la soirée, l'Atlético Madrid a publié le communiqué suivant :

"Suite à l'information publiée par la journal Marca sur un supposé accord entre le Bayern Munich et notre joueur Lucas Hernandez pour lequel il payerait sa clause libératoire en janvier, l'Atlético Madrid veut faire savoir qu'après discussion avec notre joueur, Lucas Hernandez a nié l'existence d'un accord avec le club allemand et aussi son intention de quitter l'Atlético Madrid."

Marca est donc un journal de menteurs ? Pas si vite. Il n'y a jamais de fumée sans feu et il n'est pas du tout impossible que le quotidien madrilène dise vrai, ce qui dérange forcément si l'information n'était pas censée sortir si tôt. Surtout que si le Bayern trouve un accord avec le Français et paye sa clause, l'Atlético ne pourra strictement rien faire.

Kicker confirme l'info de Marca

Ce matin, Marca persiste et signe en tout cas, confirmant son information d'hier et expliquant notamment comment le Bayern a battu la concurrence de Manchester United et du Real Madrid dans ce dossier. En Allemagne, Kicker a aussi confirmé que Lucas Hernandez voulait quitter le club madrilène.

Interrogé par SportBild sur cette information, le boss du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge a lui fait preuve de subtilité : "Je ne peux rien confirmer ni démentir. On est toujours en train de réfléchir à ce qu'on va faire en janvier. Il n'y a rien d'acté pour le moment. Mais si nous avons un intérêt pour Lucas Hernandez, nous en parlerons à l'Atlético." Le dirigeant bavarois a aussi déclaré que le fait que le joueur ait une clause libératoire "est un avantage".